Journal

  • Fruit d’une commande de Radio-France, la transcription de la 1ère Symphonie (1951) d’Henri Dutilleux par Louis-Noël Bestion de Camboulas a été donnée par ce dernier en création mondiale le 27 novembre 2019 sur l’orgue Grenzing de l’Auditorium de la maison ronde. « Interprétation phénoménale », saluait Michel Roubinet dans son compte-rendu de l’événement (https://bit.ly/32RnVJe ). Un fascinant travail de recréation dont on prend la mesure en découvrant le Scherzo de l’ouvrage, interprété avec autant de maestria que de poésie sur l’instrument de Radio France

  • La musique française réussit tout particulièrement au Quatuor Tchalik. Un an après un concert Reynaldo Hahn (compositeur auquel la formation vient de consacrer un magnifique enregistrement https://bit.ly/3pBRFUe) au Palazzetto Bru Zane, les quatre jeunes musiciens étaient de retour à Venise fin octobre pour un rendez-vous inscrit dans le cadre du Festival « Camille Saint-Saëns, l’homme-orchestre ».  Sous leurs archets inspirés, le Quatuor n° 1 (1899) – opus majeur de la littérature de quatuor au tournant du siècle – montre toute la force d’inspiration qui le sous-tend, tandis que le Quatuor n° 2 (1918), d’humeur nettement plus légère, se déploie avec élégance et esprit.