Videos

Derniers reportages

  • Si les Sonates n° 2 (1892-1897) et n° 3 (1897), les Etudes op. 8 (1894-1895) et les Préludes op. 11 (1888-1896) sont souvent joués, quantité de morceaux de jeunesse de Scriabine demeurent très méconnus, tel l’Impromptu en fa dièse majeur op. 12 n°1 (1895). Parmi les plus séduisantes illustrations de la « première manière » d’un compositeur nourri de l’exemple de Frédéric Chopin, devancier plus que tout autre admiré, la pièce séduit immédiatement par la plénitude de ses harmonies et sa générosité mélodique.
    Sous les doigts de Clément Lefebvre, il dévoile un autre aspect de l’art d’un interprète remarqué en 2018 pour un récital Rameau/Couperin d’une rare poésie (1 CD Evidence) :
    Lire l'article 
    Plus d’infos sur Clément Lefebvre

    Musique en confinement
     

  • Henri-Charles Caget se définit comme « batteur, percussionniste, bruitiste » : de la musique baroque à l’univers de la création contemporaine (il participe au Concert de l’Hostel Dieu comme aux Percussion Claviers de Lyon ou à l’Ensemble Orchestral Contemporain) il s’affirme comme un musicien sans frontières, à qui l’on doit aussi plusieurs spectacles musicaux (BLOK, Suspendre le Temps, Tunnel de soi, etc.) ou encore une collaboration avec Emilie Simon. Pour Concertclassic, il signe une improvisation bruissante et mystérieuse.

    Plus d’infos sur Henri-Charles Caget

    Musique en confinement

  • Avec un total de plus de 550 numéros, la production de sonates de Domenico Scarlatti montre une inépuisable capacité de renouvellement et une liberté d’invention qui ne laissent de fasciner. « Vivi felice » (Sois heureux) écrivit Scarlatti en exergue de l’unique recueil de sonates (K.1 à K.30) publié par ses soins. La formule pourrait aussi bien précéder la Sonate en la majeur K. 212, pièce ivre du bonheur de jouer, d’inventer – et de surprendre ! 

    Plus d'infos sur Kenneth Weiss

    Musique en confinement