Retrouvez l'OJIF au Théâtre des Champs-Elysées

Lancé en 2016 par un collectif de jeunes, l’Orchestre des Jeunes d’Île-de-France est un tremplin pour les jeunes musiciens professionnels. Placé sous la direction de David Molard Soriano, l’OJIF se donne pour mission de proposer aux jeunes, à la charnière de leurs études et de leur carrière, les conditions professionnelles exigeantes qu’ils rencontreront bientôt : quelques répétitions seulement, encadrées par des musiciens titulaires des plus grandes phalanges, des programmes ambitieux, des solistes renommés... Tous les concerts ont été filmés : l’Oiseau de feu (en version intégrale), la Symphonien°3 de Saint-Saëns avec Thomas Ospital à Saint-Eustache, le Concerto n°2 de Chopin avec Nathanaël Gouin, entre autres. Actuellement dans la fosse du Théâtre des Champs-Elysées pour l’opéra participatif Les Petites Noces d’après Mozart, l’OJIF revient les 18 et 19 avril à Paris pour une mise en perspective du Requiem de Mozart.

> Plus d'infos

 

Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • A l'occasion de la reprise du Ballet royal de la nuit par l'Ensemble Correspondances, interview de Sébastien Daucé. Commandé par Mazarin au lendemain de la Fronde pour asseoir le pouvoir du jeune Louis XIV, Le Ballet Royal de la Nuit a consacré ce dernier en Roi Soleil. Sébastien Daucé a reconstitué au gré de quatre années de travail et de recherche la partition de ce spectacle hors-normes qui ne fut jamais rejoué après sa création en 1653.
     
    Prochaines dates à Caen, Lille, Luxembourg et Nancy : Plus d'infos
     
     
  • Noh-Bach, programme imaginé autour du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach par Frédérick Haas avec le danseur de théâtre Nō Masato Matsuura. « Ce détour par l’Orient, explique Frédérick Haas, permet de prendre du recul, de réagir aux stéréotypes de la musique baroque d’aujourd’hui, à cette récente tradition d’interprétation européenne tout juste retrouvée alors que celle du théâtre Nō est ininterrompue depuis huit cents ans. »

  • Interview de Denis Herlin et Cécile Quesney

    Remarquable musicien, chef d’orchestre et compositeur exigeant, Caplet était porté par l’idéal d’un art vocal et instrumental intime, parfois audacieux et très souvent inspiré par le sentiment religieux. Sa personnalité musicale, marquée par celle de Debussy, s’est développée au fil d’une carrière très dense, mais aussi discontinue, partagée entre composition et interprétation. À partir des nombreuses sources disponibles aujourd’hui, le présent volume examine les différentes étapes du parcours de Caplet et les spécificités de son œuvre envoûtante et protéiforme. Enrichies de documents inédits, dont de nouvelles lettres de Debussy, ces contributions dévoilent toutes les facettes d’une figure marquante de la musique française du début du XXe siècle.