Anas Seguin, baryton - Interview

Interview d'Anas Seguin, baryton, révélation classique de l'Adami. Il commence par le piano à l’âge de 4 ans. Vers l’âge de 7 ans, il commence la trompette et le chant, et après une dizaine d’années d’études au sein du CRR de Paris, il décide de se consacrer au chant dans la classe de Sophie Hervé au conservatoire du 18e arrondissement de Paris. Quelques mois plus tard il est admis au CNSMDP 1er nommé dans la classe de Malcom Walker et sera Lauréat au concours des Amitiés Lyriques au sein du CNSM. 
En juin 2013 Il participe au concours international de chant lyrique en Arles et obtient un 2e prix dans la catégorie Opéra. Il obtient également son DEM avec les félicitations du jury. Quelques mois plus tard, au Concours International de Chant lyrique en Marmandais, il reçoit un 1er prix dans la catégorie Mélodie. L’année précédente à ce même concours il avait obtenu un Prix spécial de la Fondation Orfeo. Il sera invité à Amsterdam pour suivre des master-classes avec Hans Nieuwenhuis et Richard Harrell.
Interview réalisée le 1er août 2014 à l'église de Cattlar dans le cadre du Festival de Prades.
Plus d'infos sur l'Adami : www.adami.fr

> Voir l'air de Lescaut « A quoi bon l'économie » de Manon de Massenet par Anas Seguin

> Voir l'air de Figaro « Largo al factotum » du Barbier de Séville de Rossini par Anas Seguin

 

TAG 
Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Vers 1846, à l’attention de Pauline Chazaren, une élève qui lui avait été envoyée par Liszt, Frédéric Chopin entreprit d’annoter le Livre I du Clavier Bien Tempéré de Bach – un devancier auquel le Polonais vouait on le sait un véritable culte. Après avoir longtemps dormi dans une collection privée, ce document passionnant paraît aux Editions Symétrie grâce à l’initiative de la Société Française de Musicologie. Grand spécialiste de Chopin, Jean-Jacques Eigeldinger a rédigé le commentaire d’un facsimile qui souligne à quel point la musique de Bach demeurait vivante pour l’auteur des Mazurkas. Il présente ici cette entreprise éditoriale, avec en contrepoint des extraits interprétés par Nathanël Gouin.

  • Deux journées de concerts gratuits ouvriront les festivités, suivis de près de 40 concerts à Besançon dans une dizaine de lieux de concerts, et en région à Belfort, Lons-le-Saunier et Dole.
    Rendez-vous du 11 au 20 septembre 2020 !

    Plus d'infos
     

  • Du dimanche 6 septembre au samedi 31 octobre, 18 rendez-vous qui reflètent la diversité des formes artistiques : le répertoire de la voix, la création musicale d’aujourd’hui, la danse contemporaine, le spectacle jeune public…

    Programme complet : https://bit.ly/RoyaumontFestival2020