Videos

  • Interview de Nicolas Ramez, cor, Révélation Classique Adami 2017.
    Nicolas débute le cor avec François Mérand au CRR de Nantes. A l’âge de 11 ans, il gagne le premier prix du concours Wassermassons « cor petites mains ». En 2011, il obtient le second prix au Concours International de Brno puis en 2016 remporte le 3e prix du concours international de l'ARD de Munich. A 16 ans, il est admis au CNSM de Paris, dans la classe d’André Cazalet où il obtient son Master. Apprécié pour ses qualités de chambriste, Nicolas a été invité à se produire au sein de la « Folle Journée Camerata » fondée par René Martin en 2014, avec laquelle il a eu l’occasion de participer à « La Folle Journée du Japon » et « La folle Journée de Nantes ». Depuis janvier 2016, il occupe le poste de premier cor solo au sein de l’orchestre de chambre de Paris. Il continue également de s’investir dans divers projets notamment avec l’ensemble Ouranos, quintette à vent soutenu par la fondation Singer-Polignac, avec lequel il participe à de nombreuses manifestations musicales à travers la France.

    Vidéo réalisée par l'agence 3foisC

    16 Janvier 2018
  • Interview de Kaëlig Boché, ténor, Révélation Classique Adami 2017.
    Originaire de Bretagne, Kaëlig Boché découvre le chant lorsqu’il est enfant grâce au Chœur d’Enfants de Bretagne. Il se forme dans les conservatoires de région de Rennes et Paris avant d’être reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il poursuit désormais sa professionnalisation. Son parcours musical se jalonne de nombreuses et diverses expériences allant de l’opéra à la musique contemporaine (Festival Messiaen, Festival de Lagrasse, Jeunes Talents, Festival de la Lucerne, Ensemble Akademia, Séquenza 9.3 etc). Il se produit aussi régulièrement en récital avec les pianistes Thomas Tacquet, Tanguy de Williencourt ou Adam Laloum. Kaëlig réalise la création d’œuvres des compositrices Isabelle Fraisse et Rania Awada ainsi qu’un opéra de Julien Le Hérissier. Cette saison il sera Uriel dans La Création de Haydn sous la direction de David Reiland à Notre Dame de Paris et est en préparation de concerts et enregistrements autour des commémorations de la Grande Guerre.
     
    Vidéo réalisée par l'agence 3foisC
    16 Janvier 2018
  • Interview de Philibert Perrine, hautbois, révélation classique Adami 2016. 
    Philibert Perrine intègre en 2011 le CNSM de Paris, dans la classe de Jacques Tys, David Walter et Frédéric Tardy.
    Durant son cursus, il participe à des orchestres de jeunes tels que le Gustav Mahler Young Orchester, l'orchestre du festival du Schleswig-Holstein. Ces expériences lui ont permis de se produire dans des salles prestigieuses telles que le Concertgebouw d'Amsterdam, le Royal Albert Hall, la Salle Pleyel, le Salzburger Festspiele, sous la baguette de chefs tels que Philippe Jordan, Susanna Mälkki, Matthias Pintscher..
    Il participe à de nombreux festivals (Festival de Deauville, Jeunes Talents, Flâneries de Reims…) et concerts de musique de chambre en différentes formations, notamment avec l'Ensemble Ouranos avec lequel il est en résidence à la Fondation Singer-Polignac, et est invité à jouer avec des ensembles tels que l’Opéra de Paris, l'Orchestre de Paris, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre de Chambre de Paris, l'Opéra de Lyon, l'Ensemble Les Dissonances...
    En 2015, il intègre l'Orchestre de l'Opéra de Paris en tant que hautbois co-soliste.

    12 Janvier 2017
  • Le Festival de l'abbaye de Saint Michel en Thierache
    Lancé presque par hasard en 1987 avec le "Train de France-Musique", le Festival de l’abbaye de Saint Michel en Thiérache est aujourd’hui un des très beaux festivals de musique baroque de l’hexagone. Chaque année au mois de juin, une dizaine de concerts est programmé, des plus illustres aux plus prometteurs des ensembles baroques.
    En 2016, ce sont les Talens Lyriques, l’Ensemble Pygmalion, les Arts Florissants, Jordi Savall, le Concert Spirituel, entre autre, qui se succéderont dans l’abbaye de Saint Michel en Thiérache à l’acoustique exceptionnelle.
    Plus d’infos

    10 Mars 2016
  • Découvrez la musique raffinée de Jean Mouton (1459-1522) grâce à Dominique Visse et son ensemble Clément Janequin.
    Jean Mouton « chantre des souverains de son temps » fut l’un des musiciens les plus influents de la cour de France qu’il ne cessera de servir, d’Anne de Bretagne, de Louis VII et de François Ier. Il devient également le compositeur préféré du duc de Ferrare et était tenu en grande estime par le Pape Léon X.

    Reportage réalisé à la Cathédrale de Saint-Omer lors du Festival Contrepoints 62 le 3 octobre 2015.
    Programme développé lors de la résidence de l'ensemble à la Cathédrale de Saint-Omer.

    Plus d'informations sur l'Ensemble Clément Janequin

    07 Décembre 2015
  • 10 ans de l’Ensemble Aedes.
    Mathieu Romano, son fondateur inspiré et directeur musical, évoque le parcours et la personnalité de cet ensemble qui a trouvé sa place dans le paysage musical d’aujourd’hui. Il nous parle également de la Petite Messe solennelle de Rossini qu’il a dirigée au Festival de Saintes.
    Reportage réalisé en juillet 2015 à l’Abbaye aux Dames, cité musicale de Saintes.

    06 Novembre 2015
  • Traversées, composée de deux oeuvres, Traverser de Zad Moultaka et Paysages composés de Grégoire Lorieux et de Roque Rivas.
    La première est inspirée d'un texte du poète Adonis et fait écho aux événements qui ont lieu actuellement au Moyen Orient.
    Avec l’Ensemble Mezwej et Amel Brahim-Djelloul (soprano).
    Le second est l’aboutissement d’un travail mené avec trois lycées franciliens. Collectant les sons les plus divers, les élèves offrent au compositeur un matériau insolite pour la construction d’un étonnant paysage instrumental et urbain.
    Avec Ars Nova Ensemble Instrumental dirigé par Philippe Nahon et Alice Ferré (création vidéo).
    Reportage réalisé à l’Auditorium Jean-Pierre Miquel (Vincennes) le 10 octobre 2015 dans le cadre du Festival d’Ile de France 

    27 Octobre 2015
  • King Kong par l'Ensemble Télémaque.
    Une terre sauvage et inexplorée, un monde perdu et primitif, propre à faire frémir l’imaginaire. Lorsque les explorateurs découvrent Skull Island, la jungle qui s’ouvre devant eux lève le voile sur celui qui va devenir l’icône absolue du cinéma fantastique : King Kong.
    Sorti en 1933, le film d’Ernest Schoedsack reste une fable intemporelle autour du thème de la belle et la bête. D’une technicité sans égale dans l’histoire de l’animation, il a durablement marqué et terrorisé des générations de spectateurs, chacun gardant en mémoire ces scènes où l’actrice Fay Wray est emportée par le gorille au sommet de l’Empire State Building !
    Pour ce ciné-concert interprété par les membres de l’Ensemble Télémaque et des chœurs amateurs, Raoul Lay offre une partition qui réinvente avec gourmandise l’univers de ce grand film d’aventure. En conjuguant les voix aux instruments acoustiques, électriques et aux sons électroniques, il redonne toute sa force sonore à ce chef-d’œuvre extravagant.

    Avec l'Ensemble Télémaque, Raoul Lay, composition et direction, Brigitte Peyré, soprano, Choeur Amateur Sous la direction de Marianne Suner, avec l’Ensemble Vocal de l’Enéide de Maurepas (dir. Caroline Petitjean- Tomba).

    Concert donné dans le cadre du Festival d'Ile-de-France. Plus d'infos sur www.festival-idf.fr

     

    06 Octobre 2015
  • Accademia Del Piacere - Aux portes de grenade
    Moaxajas et romances espagnols.
    Œuvres de la renaissance espagnole : Cristóbal de Morales, Miguel de Fuenllana, Pedro Guerrero, Diego Pisador...

    Pour sa première venue en France, l’ensemble espagnol Accademia del Piacere nous fait revivre la Reconquista et les guerres qui opposèrent les royaumes chrétiens d'Aragon et de Castille à celui de Grenade.
    Si celles-ci marquent la fin de la présence musulmane comme entité politique indépendante en Espagne, force est de constater que par-delà les frontières et les confrontations, les échanges culturels perdurent. Ils forment un socle musical commun qui, aujourd’hui encore, se fait entendre de la lointaine Syrie aux rivages andalous.

    Sous la haute voûte du frigidarium des Thermes de Cluny, le dialogue entre formes poétiques arabes et espagnoles s’installe. Aux moaxajas inventées en al-Ándalus par le poète aveugle Muqaddam ibn Muáfa al-Qabrí répondent les romances espagnols, hérités des chansons de geste en langue castillane.
    Nous nous laissons saisir par les voix de Mariví Blasco et de Begoña Olavide, par la magie du lieu et de l’instant, émus par cet héritage séculier qui transcende les dissensions les plus contemporaines.

    Concert donné dans le cadre du Festival d'Ile-de-France. Plus d'infos sur www.festival-idf.fr

     

    21 Septembre 2015
  • Akademia - Une passion, J.S. Bach​
    Création sur un poème dramatique de Jean-Pierre Siméon d’après l’Évangile selon saint Matthieu.
    Musiques extraites des Passions selon saint Jean et saint Matthieu de Johann Sebastian Bach.

    Au début étaient le poète et son verbe dont la dimension sacrée rejoint celle de la musique de Johann Sebastian Bach.
    C’est la destinée d’un homme, Jésus de Nazareth, figure profondément humaine dont le martyr souligne la nature divine. Une destinée à la dimension sacrée repensée ici à l’aune de la littérature et des Passions selon saint Jean et saint Matthieu de Johann Sebastian Bach.
    Pour leur deuxième collaboration, l’ensemble Akadêmia et Jean-Pierre Siméon instaurent une parfaite osmose entre musique baroque, poésie et image. En s’inspirant avec fidélité des Évangiles, objet des récitatifs dans l’œuvre du Cantor, l’écrivain réaffirme la puissance du verbe et assimile la figure du poète à la figure christique, l’une et l’autre révélant la grandeur et la misère humaine.
    La voix de la comédienne Clotilde Mollet est le témoin anonyme, celui de la souffrance d’un homme, celui du drame ; une voix intime, ni déclarative, ni solennelle, qui sans cesse nous interpelle, nous apitoie ou nous accuse.

    Concert donné dans le cadre du Festival d'Ile-de-France, le 12 septembre 2015 à l'Eglise Saint-Mathurin de Larchant (77).

    Plus d'infos sur www.festival-idf.fr

     

    21 Septembre 2015
  • Interview de Adrien Boisseau, révélations classique Adami 2014. Né en 1991, Adrien Boisseau débute l’apprentissage de l’alto à l’âge de 5 ans et celui du piano 3 ans plus tard au Conservatoire de Nevers. A 14 ans, il est admis à l’unanimité à dans la classe de Jean Sulem au Conservatoire National Supérieur de Paris. Parallèlement, il enrichit sa formation auprès de Veronika Hagen au « Mozarteum » de Salzbourg. En 2011, il obtient un premier prix avec les félicitations du jury et intègre la classe de Tabea Zimmermann a? la Hochschule « Hanns Eisler » de Berlin. Depuis octobre 2013, il a rejoint les jeunes solistes de la « Kronberg Academy » pour étudier avec Nobuko Imai et développer son potentiel artistique au contact de musiciens de renommée mondiale : Youri Bashmet, Antoine Tamestit, Lawrence Power, Gidon Kremer, Fazil Say, Andras Schiff..
    Depuis 2 ans il apparaît régulièrement en duo avec le pianiste Gaspard Dehaene. Ensemble, ils ont donné la première française de l’œuvre « Invisible Cities » composée par Charlotte Bray au festival Radio France de Montpellier et enregistré un premier CD consacré à Léo Smit.

    Plus d'infos sur www.adami.fr

    Voir Adrien Boisseau interpréter Moto Perpetuo de Niccolo Paganini

    Voir Adrien Boisseau interpréter Pensiero et Allegro Appassionato de Frank Bridge

     

    21 Avril 2015
  • Le Balcon et Maxime Pascal en résidence au Festival de Saint Denis 2015. L'ensemble se produit cette année lors des concerts quartiers à Saint-Denis les 8 et 11 avril, ainsi que dans la Basilique pour les Vêpres de Monteverdi le vendredi 26 juin. 
    Maxime Pascal aspire à de nouvelles propositions dans le répertoire ou les formats de concert qu’il contribue à bousculer avec bonheur. Monteverdi composa ses Vêpres Solennelles de la Vierge à Mantoue il y a plus de 400 ans. Cette partition incroyablement moderne raconte à sa manière une histoire d’architecture, de musique spatialisée entre les musiciens, les solistes, les choristes qui se répondent et dialoguent en écho.
    Plus d'infos sur www.festival-saint-denis.com
     
    14 Avril 2015

Pages