Nouvel album de la violoncelliste Camille Thomas consacré à Saint-Saëns et Offenbach

Nouvel album de la violoncelliste Camille Thomas consacré à Saint-Saëns et Offenbach. Interview et images des sessions d'enregistrements au Nouveau Siècle à Lille avec Alexandre Bloch et l'Orchestre national de Lille.
 
Programme de l'album (Deutsche Grammophon) :
 
Saint-Saëns
Concerto pour violoncelle op 33
Mon coeur s’ouvre à ta voix
Suite pour violoncelle et orchestre
 
Offenbach
Barcarolle
Introduction, Prière et Boléro pour violoncelle
Les Larmes de Jacqueline
Je suis Brésilien
 
Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Pierre Malbos de Latour présente le métier d'accordeur de pianos, métier de l'ombre, indispensable pour l'entretien, la réparation et l'accord des pianos.

    Né avec l'évolution du piano au début xixe siècle ce métier n'a commencé à faire l'objet d'une formation spécifique en France qu'avec la création, à l'institut des jeunes aveugles, d'une classe d'accord sous l'impulsion de Claude Montal en 1836. Parallèlement le métier était enseigné par tradition orale au sein des grandes fabriques de pianos ou auprès des réparateurs eux-mêmes issus de ces fabriques. Ce n'est qu'à partir de 1981 que le métier d'accordeur de piano a fait l'objet en France d'une formation professionnelle qui permet aujourd'hui d'obtenir le CAP d'accordeur, ou le CAP d'accordeur-réparateur de piano.
    (Source : Wikipédia).

    Les Accordeurs

  • Extrait de George Balanchine à l'Opéra Bastille.
    Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet, l'Orchestre de l’Opéra national de Paris.
    Opéra Bastille, du 3 février au 1er avril 2020.
    Musique de Jean-Sébastien Bach, Piotr Ilyitch Tchaikovski et Paul Hindemith.

    Réservez vos places

     

  • Lancé en 2016 par un collectif de jeunes, l’Orchestre des Jeunes d’Île-de-France est un tremplin pour les jeunes musiciens professionnels. Placé sous la direction de David Molard Soriano, l’OJIF se donne pour mission de proposer aux jeunes, à la charnière de leurs études et de leur carrière, les conditions professionnelles exigeantes qu’ils rencontreront bientôt : quelques répétitions seulement, encadrées par des musiciens titulaires des plus grandes phalanges, des programmes ambitieux, des solistes renommés... Tous les concerts ont été filmés : l’Oiseau de feu (en version intégrale), la Symphonien°3 de Saint-Saëns avec Thomas Ospital à Saint-Eustache, le Concerto n°2 de Chopin avec Nathanaël Gouin, entre autres. Actuellement dans la fosse du Théâtre des Champs-Elysées pour l’opéra participatif Les Petites Noces d’après Mozart, l’OJIF revient les 18 et 19 avril à Paris pour une mise en perspective du Requiem de Mozart.

    > Plus d'infos