Libera Me - CNSMDL - Chambre avec vue Saison 2, Épisode 2

Saison 2 de "Chambre avec vue", série de 3 mini-reportages produits par le CNSMD de Lyon, et portant sur des ensembles en Master de musique de chambre, jeunes talents diplômés en 2019.
Né en 2015 au CNSMD de Lyon, Libera me doit son nom au Miserere de Joseph Michel, oeuvre qui devient le ferment de leur amitié musicale et leur source d’inspiration. Très attaché à l’histoire et au patrimoine français, l’ensemble est aussi résolument tourné vers la création et la remise en question de la forme traditionnelle du « concert classique ». Alliant tradition et innovation, il s’attache à faire sonner dans une interprétation « historiquement éclairée » des partitions aujourd’hui oubliées ou délaissées. Soucieux d’aller à la rencontre de tous les publics, il valorise des instruments et des lieux porteurs d’histoire en conviant d’autres arts comme le théâtre, la littérature et la danse, et s’engage dans des actions de sensibilisation et de création pédagogiques.
Depuis 2015, Libera me sillonne plusieurs régions de France (Périgord, Charentes-Maritimes, Pays-Basque, Isère, Île-de-France, Ain…) tout en privilégiant Lyon et ses environs. Il a joué récemment à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, au théâtre Kantor de l’ENS, ainsi qu’à Paris dans le cadre de la Saison Jeunes Talents. Chaque été il est en résidence à Fanlac (24), village périgordin qui accueille ses nouvelles créations.
TAG 
Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Présente depuis le départ dans l’aventure du Palazzetto Bru Zane, Véronique Gens a mis sa curiosité insatiable au service de nombreux projets dont le dernier en date, le récital « Nuits » enregistré avec l’ensemble I Giardini (Alpha), offre un admirable exemple. Le 8 octobre 2011 à Venise, elle interprétait un programme « Héroïnes romantiques » avec les Talens lyriques de Christophe Rousset, en écho à la sortie d’un disque (Erato) réalisé avec la même formation – et promis à un immense succès ! Un document filmé que l’on retrouve avec bonheur sur de site Bru Zane Replay 

    De Gluck à Verdi, en passant par Salieri, Méhul, Gossec, Kreutzer, Meyerbeer et Berlioz, un magnifique voyage s’offre à l’auditeur et séduit par le sens du mot et l’engagement dramatique de la soprano.

  • Pas de Festival Palazzetto Bru Zane à Paris cette année en raison de la crise sanitaire. On en profite pour se plonger dans les archives du Centre de musique romantique française de Venise disponibles sur le site Bru Zane Replay, et pour réveiller de beaux souvenirs ! Parmi ceux-ci, la Nuit du Quatuor français (1), le 1er juin 2018 aux Bouffes du Nord (dans le cadre du 6ème Festival PBZ), avait permis d’entendre le Quatuor Cambini-Paris dans le Quatuor en sol mineur CG 365 de Charles Gounod et, non moins rare, le 4ème Quatuor en la mineur op. 56 n° 2 de Théodore Gouvy. La forme reine de la musique de chambre fut aussi l’affaire des compositeurs français du XIXe siècle : les Cambini-Paris le prouvent avec autant de complicité que de style !   

    (1)www.concertclassic.com/article/nuit-du-quatuor-francais-au-6eme-festival...

  • Découvrez le Lille Piano Festival en version digitale les 12, 13, et 14 juin 2020. 
    19 concerts en direct ou en différé sur la chaine Youtube du festival :