Interview de Philibert Perrine, hautbois

Interview de Philibert Perrine, hautbois, révélation classique Adami 2016. 
Philibert Perrine intègre en 2011 le CNSM de Paris, dans la classe de Jacques Tys, David Walter et Frédéric Tardy.
Durant son cursus, il participe à des orchestres de jeunes tels que le Gustav Mahler Young Orchester, l'orchestre du festival du Schleswig-Holstein. Ces expériences lui ont permis de se produire dans des salles prestigieuses telles que le Concertgebouw d'Amsterdam, le Royal Albert Hall, la Salle Pleyel, le Salzburger Festspiele, sous la baguette de chefs tels que Philippe Jordan, Susanna Mälkki, Matthias Pintscher..
Il participe à de nombreux festivals (Festival de Deauville, Jeunes Talents, Flâneries de Reims…) et concerts de musique de chambre en différentes formations, notamment avec l'Ensemble Ouranos avec lequel il est en résidence à la Fondation Singer-Polignac, et est invité à jouer avec des ensembles tels que l’Opéra de Paris, l'Orchestre de Paris, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre de Chambre de Paris, l'Opéra de Lyon, l'Ensemble Les Dissonances...
En 2015, il intègre l'Orchestre de l'Opéra de Paris en tant que hautbois co-soliste.

Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Dans les coulisses du Festival d'Ambronay.
    L'ensemble allemand I Zefirelli interprète Blackheath, extrait du manuscrit londonien The Dancing Master datant de la fin XVIIe s. / début XVIIIe s.
    I Zefirelli est un des ensembles sélectionnés par le projet européen Eeemerging+ qui soutient de jeunes ensembles de musique ancienne et dont le Centre Culturel de Rencontre d'Ambronay est un des membres actifs.

  • Interview de Pauline Langlois de Swarte, co-fondatrice de l'ensemble Les Itinérantes.
    Pour le Festival d'Ambronay, le trio chante avec le chœur Avis aux amateurs !

    Questions posées :
    0'02 - A quel âge j'ai commencé la musique ?
    0'23 - Quels instruments je pratique ?
    0'39 - Pourquoi cet instrument ?
    1'37 - La première œuvre de musique classique que j'ai entendue et aimée ?
    2'10 - Quand ai-je pris conscience que mon métier était d'être musicien ?
    2'47 - Une personnalité qui m'a marqué ?
    3'14 - Le projet réalisé dont je suis le plus fier ?
    4'58 - Le projet à venir qui m'enthousiasme ?
    5'47 - La musique classique en trois mots ?
    6'32 - Pourquoi jouer de la musique classique aujourd'hui ?
    7'05 - Une œuvre méconnue à découvrir absolument !
    7'37 - Lorsque je ne joue pas de musique, je...

  • Interview de Pierre-Louis Rétat, fondateur de l'Ensemble Chiome d'Oro.
    Pour le Festival d'Ambronay, il dirige le chœur Avis aux amateurs !

    Questions posées :
    0'05 - A quel âge j'ai commencé la musique ?
    0'25 - Quels instruments je pratique ?
    0'40 - Pourquoi cet instrument ?
    1'11 - La première œuvre de musique classique que j'ai entendue et aimée ?
    1'34 - Quand ai-je pris conscience que mon métier était d'être musicien ?
    1'58 - Une personnalité qui m'a marqué ?
    3'02 - Le projet réalisé dont je suis le plus fier ?
    3'57 - Le projet à venir qui m'enthousiasme ?
    4'57 - La musique classique en trois mots ?
    5'16 - Pourquoi jouer de la musique classique aujourd'hui ?
    6'24 - Une œuvre méconnue à découvrir absolument !
    7'32 - Lorsque je ne joue pas de musique, je...

    > Voir le chœur Avis aux amateurs ! en répétition interpréter « Chi passa per sta strada », extrait de Villotte alla Padoana (1557) du compositeur italien Filippo Azzaiolo.