Interview de Jonathan Fournel, piano

Interview de Jonathan Fournel, piano, Révélation Classique de l'Adami 2017.
Né en 1993, Jonathan débute ses études au Conservatoire de Sarreguemines puis au Conservatoire de Strasbourg. Après avoir intégré en 2006 la classe de R. Léonardy à la Musikhochschule de Saarbrücken, il est admis en 2009 au CNSM de Paris et étudie avec B. Rigutto, B. Engerer, C. Désert, et M. Dalberto. Il ressort avec un Master en 2014 et un DAI deux ans plus tard. Actuellement, il se perfectionne auprès de L. Lortie et A. Kouyoumdjian à la Chapelle Reine Élisabeth tout en continuant à se faire accompagner par Gi-sèle Magnan. Depuis 2013, il a remporté les 2nd prix au Concours Pozzoli et Kutti, puis les 1ers prix au Con-cours Viotti de Vercelli et au Concours International d’Écosse. Il est sollicité par plusieurs grandes pro-grammations et a eu l’occasion de se produire avec l’O.N. de Lorraine, le RTO de Zagreb, le Zilina CO, le Jiangsu SO, le Dubrovnik SO, ou encore le RSNO sous la direction de J. Mercier, P. Oundjian, É. Ledenhandler, N. Giuliani, F. Tao, J-F Verdier, et M. Tarbuk.
 
Vidéo réalisée par l'agence 3foisC
Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Saison 2 de "Chambre avec vue", série de 3 mini-reportages produits par le CNSMD de Lyon, et portant sur des ensembles en Master de musique de chambre, jeunes talents diplômés en 2019.
     

  • Saison 2 de "Chambre avec vue", série de 3 mini-reportages produits par le CNSMD de Lyon, et portant sur des ensembles en Master de musique de chambre, jeunes talents diplômés en 2019.
    Né en 2015 au CNSMD de Lyon, Libera me doit son nom au Miserere de Joseph Michel, oeuvre qui devient le ferment de leur amitié musicale et leur source d’inspiration. Très attaché à l’histoire et au patrimoine français, l’ensemble est aussi résolument tourné vers la création et la remise en question de la forme traditionnelle du « concert classique ». Alliant tradition et innovation, il s’attache à faire sonner dans une interprétation « historiquement éclairée » des partitions aujourd’hui oubliées ou délaissées. Soucieux d’aller à la rencontre de tous les publics, il valorise des instruments et des lieux porteurs d’histoire en conviant d’autres arts comme le théâtre, la littérature et la danse, et s’engage dans des actions de sensibilisation et de création pédagogiques.
    Depuis 2015, Libera me sillonne plusieurs régions de France (Périgord, Charentes-Maritimes, Pays-Basque, Isère, Île-de-France, Ain…) tout en privilégiant Lyon et ses environs. Il a joué récemment à l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, au théâtre Kantor de l’ENS, ainsi qu’à Paris dans le cadre de la Saison Jeunes Talents. Chaque été il est en résidence à Fanlac (24), village périgordin qui accueille ses nouvelles créations.
  • Saison 2 de "Chambre avec vue", série de 3 mini-reportages produits par le CNSMD de Lyon, et portant sur des ensembles en Master de musique de chambre, jeunes talents diplômés en 2019.
    Les musiciens du quatuor Wassily se rencontrent à Lyon en 2012. Ils se produisent régulièrement en concert en collaboration avec des institutions musicales prestigieuses, notamment La Belle Saison. 
    Le quatuor partage la scène avec des personnalités telles que Anne Gastinel, Dana Ciocarlie, Jean-François Heisser, Marie-Josèphe Jude, Jean-Marc Phillips-Varjabédian ou Emmanuel Strosser. En plus de ses  concerts, le quatuor participe fréquemment à des actions de médiation et collabore avec l'organisation internationale Musethica, qui vise à diffuser la musique auprès de ceux qui n'y ont pas accès.
    Le groupe poursuit sa formation au CNSMD de Lyon dans la classe d'Agnès Sulem et Yovan Markovitch, et au CRR de Paris dans  celle de Luc-MarieAguera. Il participe à des académies telles que l'Académie de Villecroze, Musique à Flaine, l'Académie Maurice Ravel, Les Cordes en Ballade.
    Le quatuor Wassily prend également part aux formations ProQuartet et a notamment travaillé avec les membres des quatuors Ebène, Artemis, Mandelring, Ysaÿe, Rosamonde, Debussy, Danel.
    Le quatuor Wassily remporte en 2018 le concours Humanis Musique au Centre et le Tremplin Jeunes Quatuors de la Philharmonie de Paris.