Interview de Bruno Philippe, violoncelle

Bruno Philippe, violoncelle, Révélation Classique Adami 2015. Interview.
Formé par Raphaël Pidoux, Jérôme Pernoo et Claire Désert au Conservatoire de Paris, Bruno Philippe participe aux masterclasses de David Geringas, Steven Isserliss, Gary Hoffman, Pieter Wispelwey et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzburg. Actuellement, il étudie à la Kronberg Academy avec Frans Helmerson. 

En 2011, il remporte le Troisième Grand Prix et le Prix du meilleur récital au Concours international André Navarra. En 2014, il reçoit le prix Nicolas Firmenich au festival de Verbier puis remporte le 3e prix et Prix du Public au Concours de l'ARD de Munich.
Il est invité à se produire à la Kammersaal de la Philharmonie de Berlin, à la Halle aux Grains à Toulouse et à jouer avec le Bayerische Rundfunk, le Münchener Kammerorchestrer ou l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Il se produit aussi dans de nombreux festivals : Prades, Folle Journée de Nantes, Deauville, Aix-en-Provence, Radio France à Montpellier, Roque d’Anthéron…

Plus d'information sur l'Adami : www.adami.fr
​Reportage réalisé par Concertclassic.com au Festival de Prades 2015. http://prades-festival-casals.com

Voir la Sonate pour violoncelle de Poulenc par Bruno Philippe
Voir Pezzo Capriccioso op.62 de Tchaïkovski par Bruno Philippe
 

Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Vers 1846, à l’attention de Pauline Chazaren, une élève qui lui avait été envoyée par Liszt, Frédéric Chopin entreprit d’annoter le Livre I du Clavier Bien Tempéré de Bach – un devancier auquel le Polonais vouait on le sait un véritable culte. Après avoir longtemps dormi dans une collection privée, ce document passionnant paraît aux Editions Symétrie grâce à l’initiative de la Société Française de Musicologie. Grand spécialiste de Chopin, Jean-Jacques Eigeldinger a rédigé le commentaire d’un facsimile qui souligne à quel point la musique de Bach demeurait vivante pour l’auteur des Mazurkas. Il présente ici cette entreprise éditoriale, avec en contrepoint des extraits interprétés par Nathanël Gouin.

  • Deux journées de concerts gratuits ouvriront les festivités, suivis de près de 40 concerts à Besançon dans une dizaine de lieux de concerts, et en région à Belfort, Lons-le-Saunier et Dole.
    Rendez-vous du 11 au 20 septembre 2020 !

    Plus d'infos
     

  • Du dimanche 6 septembre au samedi 31 octobre, 18 rendez-vous qui reflètent la diversité des formes artistiques : le répertoire de la voix, la création musicale d’aujourd’hui, la danse contemporaine, le spectacle jeune public…

    Programme complet : https://bit.ly/RoyaumontFestival2020