Interview de Adrien Boisseau

Interview de Adrien Boisseau, révélations classique Adami 2014. Né en 1991, Adrien Boisseau débute l’apprentissage de l’alto à l’âge de 5 ans et celui du piano 3 ans plus tard au Conservatoire de Nevers. A 14 ans, il est admis à l’unanimité à dans la classe de Jean Sulem au Conservatoire National Supérieur de Paris. Parallèlement, il enrichit sa formation auprès de Veronika Hagen au « Mozarteum » de Salzbourg. En 2011, il obtient un premier prix avec les félicitations du jury et intègre la classe de Tabea Zimmermann a? la Hochschule « Hanns Eisler » de Berlin. Depuis octobre 2013, il a rejoint les jeunes solistes de la « Kronberg Academy » pour étudier avec Nobuko Imai et développer son potentiel artistique au contact de musiciens de renommée mondiale : Youri Bashmet, Antoine Tamestit, Lawrence Power, Gidon Kremer, Fazil Say, Andras Schiff..
Depuis 2 ans il apparaît régulièrement en duo avec le pianiste Gaspard Dehaene. Ensemble, ils ont donné la première française de l’œuvre « Invisible Cities » composée par Charlotte Bray au festival Radio France de Montpellier et enregistré un premier CD consacré à Léo Smit.

Plus d'infos sur www.adami.fr

Voir Adrien Boisseau interpréter Moto Perpetuo de Niccolo Paganini

Voir Adrien Boisseau interpréter Pensiero et Allegro Appassionato de Frank Bridge

 

Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • A l'occasion de la reprise du Ballet royal de la nuit par l'Ensemble Correspondances, interview de Sébastien Daucé. Commandé par Mazarin au lendemain de la Fronde pour asseoir le pouvoir du jeune Louis XIV, Le Ballet Royal de la Nuit a consacré ce dernier en Roi Soleil. Sébastien Daucé a reconstitué au gré de quatre années de travail et de recherche la partition de ce spectacle hors-normes qui ne fut jamais rejoué après sa création en 1653.
     
    Prochaines dates à Caen, Lille, Luxembourg et Nancy : Plus d'infos
     
     
  • Noh-Bach, programme imaginé autour du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach par Frédérick Haas avec le danseur de théâtre Nō Masato Matsuura. « Ce détour par l’Orient, explique Frédérick Haas, permet de prendre du recul, de réagir aux stéréotypes de la musique baroque d’aujourd’hui, à cette récente tradition d’interprétation européenne tout juste retrouvée alors que celle du théâtre Nō est ininterrompue depuis huit cents ans. »

  • Interview de Denis Herlin et Cécile Quesney

    Remarquable musicien, chef d’orchestre et compositeur exigeant, Caplet était porté par l’idéal d’un art vocal et instrumental intime, parfois audacieux et très souvent inspiré par le sentiment religieux. Sa personnalité musicale, marquée par celle de Debussy, s’est développée au fil d’une carrière très dense, mais aussi discontinue, partagée entre composition et interprétation. À partir des nombreuses sources disponibles aujourd’hui, le présent volume examine les différentes étapes du parcours de Caplet et les spécificités de son œuvre envoûtante et protéiforme. Enrichies de documents inédits, dont de nouvelles lettres de Debussy, ces contributions dévoilent toutes les facettes d’une figure marquante de la musique française du début du XXe siècle.