Hymne à Apollon harmonisé par Gabriel Fauré / 2e siècle avant JC-1893

Ensemble Calliopée
Coline Infante, soprano
Delphine Benhamou, harpe
Karine Lethiec, direction artistique et présentations

Chant grec découvert à Delphes en 1893 par l’École française d’Athènes, gravé sur une des assises de marbre du « Trésor des Athéniens », avec une harmonisation inédite de Gabriel Fauré. Cette œuvre sera « ambassadrice » des découvertes archéologiques à travers des concerts dans le monde en entier à cette époque et sera donné notamment à l’occasion de la création des Jeux Olympiques. Le texte évoque les Muses - filles de Zeus - et son fils Apollon, dieu des arts, du chant et de la musique, conducteur des 9 muses.

Episode 1 du programme musical « Musique et Muses » de l’Ensemble Calliopée conçu dans le cadre de sa résidence Musico-Archeo au Musée d’Archéologie Nationale-Domaine national de Saint Germain en Laye. 
Filmé dans la salle d’archéologie comparée. 

Site du Musée d'Archéologie nationale
Plus d'infos sur l'Ensemble Calliopée
Voir toutes les vidéos du concert Musique et muses
 

Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Que seraient les festivals sans les bénévoles qui y travaillent, avec passion, partout en France ?
    Place à deux d'entre eux, aux Rencontres Musicales de Vézelay 2021 qui, durant quatre jours, proposent plus d'une vingtaine d'événements musicaux.
    Plus d'infos sur le festival

  • L'Ouverture de The School for Scandal, op. 5 est la première œuvre pour grand orchestre composée par Samuel Barber en 1931 alors qu'il terminait ses études au Curtis Institute of Music de Philadelphie, et dont la première a été donnée le 30 août 1933.
    Elle est ici enregistrée par James Gaffigan et l’Orchestre symphonique de Lucerne chez Harmonia Mundi.

  • Trépidants et ouverts, les musiciens de l’Orchestre de chambre Pelléas ont fait le choix de s’inventer un jardin musical bien à eux.
    Ensemble, ils ont fait le rêve de former, avec Benjamin Levy, chef d’orchestre mais aussi musicien parmi les musiciens, une phalange au fonctionnement et à l’esprit différents qui serait la leur, respirant à pleins poumons l’air de liberté, de joie et de fraternité de la musique de chambre à l'échelle d'un orchestre.

    Une formation démocratique et indépendante, cogérée par un comité de musiciens animés par le seul bonheur de jouer en s’imposant la plus grande exigence, tournée vers la découverte en redonnant vie à des œuvres souvent oubliées du répertoire français des XIXe et XXe siècles. Enfin, ensemble historiquement informé, faisant le choix d’appliquer sur les instruments d’aujourd’hui les découvertes faites sur les instruments d'époque.

    > Plus d'infos sur l'Orchestre Pelléas