Agenda

    Semele 
    Georg Friedrich Haendel 

    L’une des dernières pages de Haendel servie par une équipe de haut vol avec notamment Pretty Yende, Ben Bliss et Emmanuelle Haïm.  

    DISTRIBUTION 
    Emmanuelle Haïm | direction
    Oliver Mears | mise en scène
    Annemarie Woods | scénographie et costumes
    Sarah Fahie | chorégraphie
    Fabiana Piccioli | lumières

    Pretty Yende | Semele 
    Ben Bliss | Jupiter
    Alice Coote | Junon
    Brindley Sherratt | Cadmus / Somnus
    Niamh O’Sullivan | Ino
    Carlo Vistoli | Athamas
    Marianna Hovanisyan | Iris

    Orchestre Le Concert d’Astrée
    Chœur Le Concert d’Astrée | direction Richard Wilberforce

    Semele illustre la plénitude de la forme oratorio qui caractérise les dernières compositions de Haendel. En ce début des années 1740, la mode de l’opéra italien est définitivement passée à Londres alors que Haendel se lance dans l’écriture de ses ultimes pièces. Verront alors le jour Saul, L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato, Le Messie et Samson. Semele fut son dernier oratorio en 1744 et donné comme tel sans mise en scène ni décors et en y convoquant des grands chœurs si caractéristiques du genre. Mais « on ne se refait pas » et tout dans cette page évoque l’opéra, le livret tragi-comique, l’habile succession des scènes, la virtuosité des airs solistes… Un opéra qui ne dit pas son nom mais qui assure pleinement l’héritage de toute une vie de composition.
    Emmanuelle Haïm est une interprète plus qu’aguerrie à Haendel, compositeur qu’elle fréquente depuis très longtemps. C’est d’ailleurs avec un programme Haendel (Apollo e Dafne et Il Delirio amoroso) qu’elle fait ses premiers pas de cheffe ici en janvier 2002 ; suivront le Dixit Dominus, Tamerlano, Theodora, Il Trionfo, Le Messie… et de tant d’autres pages de Charpentier, Lully dans l’Europe entière (dont une récente Semele déjà à l’Opéra de Lille). Autour du couple Ben Bliss (Jupiter) et Semele (Pretty Yende), la Junon de Lucile Richardot devrait donner du « fil à retorde » aux amoureux jusqu’au dénouement final. Une grande leçon de vocalité à prévoir et à déguster sans modération.

    NOUVELLE PRODUCTION
    Coproduction Théâtre des Champs-Elysées | Covent Garden Royal Opera House 
    Avec le soutien d’Aline Foriel-Destezet,Grand Mécène de la saison artistique du Théâtre des Champs-Elysées 
    Mediawan, mécène de l’opéra Semele

    Informations pratiques : 
    Opéra chanté en anglais, surtitré en français et en anglais 
    Durée de l’ouvrage environ 3h
    Catégorie 4 : visibilité réduite.