Journal

50ème Festival de la Grange de Meslay – Feu d’artifice final – Compte-rendu

lukas geniusas 2014

Sous l’impulsion d’une équipe dynamique, le Festival de la Grange de Meslay perpétue la mémoire de Sviatoslav Richter qui, en 1964, subjugué par la beauté du site, décida de créer les Fêtes musicales en Touraine à quelques encablures de Tours. Pour cette 50ème édition, la programmation a tenu ses promesses comme en témoignent les concerts de clôture d’une manifestation légendaire.
 
Le pianiste russo-lithuanien Lukas Geniušas (photo), médaille d’argent en 2010 du 16ème Concours international Chopin, possède, à 24 ans, les moyens de ses ambitions. Il s’attaque au redoutable et austère Ludus tonalis de Paul Hindemith, cycle daté de 1943. La complexité d’écriture peut tenir de l’exercice d’école et se révéler plus formelle qu’inspirée. L’interprète déjoue toutefois tous les pièges avec une aisance digitale et un sens de la nuance, recherchant fluidité, aération du discours (y compris dans les triples fugues les plus inextricables), instillant même un élan poétique là où on ne l’attend pas. Une superbe démonstration de style et de maîtrise du clavier qui emporte l’adhésion du public.
 
Avec son Orchestre Symphonique Région Centre-Tours, Jean-Yves Ossonce signe une Symphonie n° 6 de Schubert d’une clarté lumineuse, très mozartienne de ton. Elle met bien en valeur les bois d’une formation qui a atteint, sous sa baguette, un épanouissement dû à un travail méthodique. Soliste du 27èmeConcerto de Mozart, Adam Laloum manifeste naturel, élégance, subtilité, privilégiant la légèreté sur la profondeur. L’accompagnement symphonique, ductile et délicat, fait souffler un air frais.
 
Le Quatuor Borodine, dans son ancienne configuration, a laissé son empreinte à la Grange de Meslay où il s’est de nombreuses fois produit. Renouvelée, cette formation a gardé un engagement, un sentiment d’urgence que l’on retrouve dans l’exécution des deux Quintettes avec piano de Dvorak littéralement soulevés par le dynamisme du piano de Boris Berezovsky, tour à tour nerveux, aérien et perlé. La nuit venue, la fête bat son plein avec un feu d’artifice à l’image d’une journée anniversaire aussi riche que réussie.
 
 
Fêtes musicales en Touraine, Grange de Meslay, 22 juin 2014
 
Michel Le Naour

Photo © Evgenij Evtiukhin

Partager par emailImprimer

Derniers articles