Robert SCHUMANN

 
Robert Schumann est compositeur allemand du mouvement romantique, né à Zwickau le 8 juin 1810 et décédé à Endenich le 29 juillet 1856 à l’âge de 46 ans.
Sa musique d'un romantisme exacerbé témoigne du vent de liberté qui souffle en ce début de XIXe siècle dans un Occident en pleine mutation. Compositeur littéraire par excellence, Schumann et sa musique illustrent à la perfection la figure du romantique passionné.

Très vite passionné par la musique et surtout la littérature, le jeune Schumann ne fut pas un enfant prodige. C'est naturellement que sa mère, à ses dix-huit ans, soit deux années après la mort de son père, l'envoie étudier le droit à l'université de Leipzig. Seul dans une ville qu'il n'aime pas, étudiant une matière qui ne l'intéresse pas, Schumann fréquente alors les sociétés musicales et les meilleurs musiciens amateurs de Leipzig. C'est dans ces salons qu'il rencontrera Friedrich Wieck, professeur éminent et grand pianiste, bon pédagogue mais sans talent créatif, celui qui allait devenir son maître vénéré, puis le persécuteur d'un amour naissant. Wieck avait fait de sa fille Clara, alors âgée de neuf ans, l'une des enfants prodiges les plus brillantes de son temps, et c'est en l'entendant que Robert décidera de se placer sous la direction de son austère et intransigeant père.

Rapidement, il éprouve le besoin de voyager. Ce seront Francfort, la Suisse et enfin l'Italie, mère patrie de tous les musiciens d'alors. À Pâques 1830, il entend jouer Niccolo Paganini. Si Moscheles, le pianiste, avait éveillé en lui la flamme de la musique, c'est Paganini dont il se souviendra, plus tard, comme d'une révélation. Enfin, et s'en remettant à l'arbitrage de Wieck, il écrit à sa mère une lettre lui annonçant l'arrêt de ses études de droit, et avec la bénédiction de son maître, se lance dans la musique, définitivement.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Schumann 

Articles

Le second concert de l’Orchestre Philharmonique de Berlin à Pleyel mettait en correspondance la musique de notre...

Par
Michel
LE NAOUR

De retour sur scène après une année sabbatique, Till Fellner renoue, Salle Gaveau, avec son répertoire de...

Par
Michel
LE NAOUR

Mi-octobre se refermait ce que l'on nomme singulièrement à Royaumont la Saison musicale : en fait un authentique...

Par
Michel
ROUBINET

On sait pourquoi Claudio Abbado aime tant à travailler avec des orchestres juniors : c’est leur virginité face au...

Par
Jacques
DOUCELIN

Prochains concerts

Lundi 02 Novembre - Salle Gaveau
Dimanche 08 Novembre - Salle Gaveau
Lundi 23 Novembre - Conservatoire Darius Milhaud, Aix en Provence
Lundi 23 Novembre - Palais Neptune, Toulon
Dimanche 06 Décembre - Auditorium Chanorier, Croissy-sur-Seine
Dimanche 24 Janvier - Chapelle St Martin du Méjan, Arles
Dimanche 07 Février - Auditorium Chanorier, Croissy-sur-Seine
Mardi 16 Février - Grand Théâtre d'Angers

Vidéos

La création schumanienne est faite de contrastes ! C’est en 1838,  parallèlement aux Kreisleriana,...

Nommé dans la catégorie "Révélation, soliste instrumental" des Victoires de la Musique Classique 2020, le...

Nicolas Ramez, cor, Révélation Classique Adami 2017, interprète l'Adagio und Allegro Op.70 pour cor...

Passerelles, nouvel album du pianiste de jazz Hervé Sellin. Inspiré d'oeuvres de Schumann, Debussy...