Journal

Rinaldo Alessandrini, David Bismuth et l’Orchestre du Capitole de Toulouse – Scarlattiana

Que ce soit sous la baguette de son directeur musical Tugan Sokhiev ou celle de chefs invités, l’Orchestre national du Capitole de Toulouse s’est depuis quelques années familiarisé avec de grandes partitions de la littérature russe ou germanique – on pense aux symphonies de Mahler en particulier, dont Sokhiev a dirigé la monumentale 3ème en juin dernier.
Mais la formation toulousaine sait aussi travailler en petit effectif avec des chefs issus du monde baroque. Dirigé par Rinaldo Alessandrini, le programme du 14 novembre en est une illustration. Les instrumentistes toulousains auront sûrement une pensée ce soir-là pour Laurent Pellerin, violon solo de l’orchestre disparu l’an dernier. Passionné par l’univers de la musique ancienne, il avait par sa force de conviction beaucoup contribué à la venue de chefs baroqueux à l’ONCT.

Le concert que dirige Alessandrini fait place à Vivaldi, Schubert et Casella. Il ne plus nécessaire de dire les charmes des concertos pour mandoline (RV 425 et RV 93) du Prêtre roux, que l’on entendra avec Julien Martineau en soliste, ni ceux de la post-mozartienne 5èmeSymphonie de Schubert.

Beaucoup d’auditeurs découvriront en revanche un petit délice pour piano et petit orchestre signé Alfredo Casella (1883-1947) : Scarlattiana. C’est aux doigts poètes de David Bismuth (photo) que reviendra de faire pétiller ce « divertimento sur des musiques de Domenico Scarlatti ». Une partition finement ouvragée que l’artiste italien élabora en 1926. Il n’est pas souvent donné de l'entendre en concert : une occasion à ne pas manquer !
Alain Cochard
 
 
Orchestre national du Capitole de Toulouse
14 novembre 2014 – 20h
Toulouse – Halle aux grains
www.onct.toulouse.fr

Photo © Thierry Tibolla

Partager par emailImprimer

Derniers articles