Journal

Le Quatuor Artemis à l’Auditorium du Louvre - Plénitude sonore – Compte-rendu

Remanié en 2012 avec l’arrivée comme premier violon de Vineta Sareika (venue du Trio Dali), le Quatuor Artemis se produisait à l’Auditorium du Louvre dans un programme éclectique et dense consacré à Mozart, Dvořák et au compositeur letton Pēteris Vasks (né en 1946).
 Le Quatuor n° 14 KV 387 offre un équilibre, un sens des contrastes et des couleurs où la luminosité le dispute à la sensualité (Andante cantabile). Dans le 5èmeQuatuor de Vasks « Being present – so distant … yet near » (dédié en 2003 aux musiciens du Kronos Quartet), la plénitude sonore des instrumentistes enrichit les harmonies tonales d’une œuvre qui gagnerait à plus de concision (la partie conclusive s’éternise quelque peu…). Rarement joué, le 13èmeQuatuor op. 106 de Dvořák (1895) regorge de générosité, de ferveur et de mélancolie sereine. Les Artemis communiquent à merveille ces sentiments à travers une exécution soucieuse de la forme, mais où la tendresse, la verdeur rythmique, l’intensité émotionnelle sont rendues avec une acuité et une sensualité dignes de tous les éloges.
Un grand moment de musique prolongé par le final enlevé et jubilatoire du populaire Quatuor « Américain ».
 
Michel Le Naour
 
Paris, Auditorium du Louvre, 20 mai 2015
 
Photo © MolinaVisuals

Partager par emailImprimer

Derniers articles