Franz SCHUBERT

Franz Peter Schubert, compositeur autrichien, né à Lichtenthal le 31 janvier 1797 et décédé à Vienne le 19 novembre 1828 à l’âge de 31 ans.

Malgré sa courte vie, il est l’un des grands compositeurs du XIXe siècle, et le maître incontesté du lied. En 1822-23, Schubert est atteint de syphilis, et sa santé ne cesse alors de se dégrader. Il tire de son malheur une musique de plus en plus profonde et émouvante, au plus près de la souffrance et de la mort qui le guette.

A seulement 17 ans, il a déjà composé un opéra, une messe, et son premier chef-d'œuvre dans le domaine du lied (Marguerite au rouet - Gretchen am Spinnrade, 19 octobre 1814).

Quelques années plus tard, en 1818, à Zséliz en Hongrie, il devient le précepteur des enfants du comte Esterhazy. Il y retournera en 1824.

Excepté quelques voyages en Autriche, notamment à Graz, Linz, Steyer, Gmünden et Salzbourg, Schubert passera l'essentiel de sa courte existence à Vienne, et ayant abandonné la profession d'instituteur et d'aide de son père, il vivra la plupart du temps chez des amis et dédiera sa vie entière à la musique, à la composition, et à des réunions musicales: les « schubertiades », ces rencontres amicales où ses lieder connaissent leurs premiers succès.

De nature bohème, Franz Schubert n'aura pendant toute sa courte vie que peu d'argent, mais il ne s'en souciera guère, d'autant que ses amis sont toujours là pour l'aider, comme il est là pour les divertir. Même s'il meurt à l'âge de trente-et-un ans seulement, il aura eu le temps de composer plus de mille œuvres, dont six-cents lieder, pièces parmi les plus essentielles de son répertoire, composées sur des textes des plus grands poètes de la langue allemande (Klopstock, Goethe, Schiller, Rückert, Heine), de ses amis (Mayrhofer, Körner, Spaun, Schober, Senn, Collin, Schwind) ou de poètes demeurés connus grâce à ses lieder (Müller).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Schubert

Articles

« Etranger je suis arrivé, étranger je repars ». Ces vers de Wilhelm Müller (1794-1827) ouvrent ce cycle des vingt-...

Par
Ensemble intercontemporain

Lorsqu’il s’est agi de trouver un interprète pour assurer un projet aussi...

Par
Ensemble intercontemporain

Notre belle province regorge d’initiatives musicales. Perdu en pleine nature à quelques kilomètres de La Charité-...

Par
Alain
COCHARD

Pour ce concert Salle Pleyel, l’Orchestre du Festival de Budapest et son directeur musical Iván Fischer ont choisi...

Par
Jacques
DOUCELIN

Prochains concerts

Mardi 17 Juillet - Sainte Chapelle, Paris
Mercredi 18 Juillet - La chapelle du Sacré Coeur, La Baule
Jeudi 19 Juillet - Hôtel de Soubise - Archives nationales
Lundi 23 Juillet - Sainte Chapelle, Paris
Jeudi 26 Juillet - Abbaye Saint-Michel de Cuxa
Vendredi 27 Juillet - Château Carbonnieux, Léognan
Dimanche 29 Juillet - Cathédrale Ste Eulalie, Elne
Mardi 31 Juillet - Sainte Chapelle, Paris

Vidéos

Irène Duval, violon, révélation classique de l'ADAMI. Elle interprète la transcription du Roi des Aulnes...

Dans le cadre du Festival international Piano aux Jacobins 2012, Emmanuelle Swiercz interprète Gouvy (Extraits des...