Agenda

    1. ( ensemble )
    2. ( direction musicale )

    À la croisée des répertoires traditionnels syriens et de l’identité cosmopolite de Canticum Novum, Samâ-ï évoque ce carrefour culturel que fut l’ancienne Alep et l’imprégnation musicale des cultures en présence.
    La cité d’Alep, une des plus anciennes cités du monde, antique capitale d’un royaume Amorrite, fut également un point commercial névralgique au débouché d’une des routes de la soie, et bâtit sur le long terme sa prospérité sur les échanges commerciaux et sur sa place dans les enjeux stratégiques au Proche-Orient ancien et médiéval. Au fil des conquêtes et des dominations, la ville a développé une forte tradition multiculturelle nourrie de ses communautés byzantines, arabes, turques, kurdes, séfarades, et incluant la variété méconnue et pourtant étonnante de la chrétienté d’Orient faite de chrétiens maronites, de grecs-orthodoxes, d’Arméniens, de chrétiens syriaques, nestoriens et coptes.
    Avec Samâ-ï, Canticum Novum rend compte de la richesse et de la complexité des registres poétiques, littéraires, linguistiques qui ont mûri dans ce creuset fertile des religions et cultures dont on voit qu’elles ne furent jamais des blocs imperméables, fixes et identitaires mais des passerelles entre les hommes, leurs besoins de créativité et leurs aspirations spirituelles. Ce programme est enrichi des créations inédites de l’oudiste syrien Bayan Rida, qui a intégré le collectif en 2019.