Agenda

Amor eterno

Concerts passés
Distribution : 
Solistes du Concert d’Astrée
Gwendoline Blondeel 
soprano
Quito Gato luth, vihuela et guitare à 4 chœurs
Programme : 
Galanteries d’un soir ou serments éternels, Gwendoline Blondeel et Quito Gato convient à un voyage sur la carte du Tendre dans l’Europe des XVe et XVIIe siècle. L’une est une soprano belge qui excelle dans le répertoire baroque et qu’on a pu entendre dans les Jardins de William Christie ou dans la Cappella Mediterranea de Leonardo García Alarcon. L’autre est Argentin et joue en expert des cordes anciennes – théorbe, oud, guitare baroque ou ici vihuela, une cousine aragonaise du luth. Ensemble, ils ressuscitent des soupirs et des feux jamais éteints, villanelles, madrigaux et autres chansons d’amour, de l’Espagne à la France et jusqu’en Italie.

ESPAGNE

Alonso Mudarra 
(1510 – 1580)
Fantasia que contrahaze la harpa
Triste estava el Rey David


Luys de Milán (c.1500 – c.1561)
Sospirastes Baldovinos

Luys de Narváez (1526 – 1549)
La canción del emperador

Juan del Encina (c.1468 – 1563)
Fata la parte

Juan Vásquez (c.1500 – c.1560)
De los álamos vengo

FRANCE

Jean-Paul Paladin
(c.1540 – 1560)
Fantaisie II

Josquin Desperez (c.1450 – 1521)
Mille regretz

Jehan Chardavoine ( c.1537 – c.1580)
Une jeune fillete

Robert Ballard (c.1575 – c.1650)
La Princesse (courante)

Anonyme (rec. Christophe Ballard, 1703, Paris)
J’avais cru qu’en vous aimant

Marc-Antoine Charpentier (1643 – 1704)
Feuillages verts, naissez

ITALIE

Vicenzo Capirola
(1474 – 1548)
Ricercata alla Spagnola

Girolamo Kapsberger (1580 – 1651)
Figlio dormi

Giussepino del Bado (+1616)
Fuggi Fuggi (La mantovana)

Simone Molinaro (c.1570 – 1636)
Ballo detto « il Conte Orlando » (Intavolatura di liuto, libro primo)

Girolamo Kapsberger (1580 – 1651)
Gia risi

Claudio Monteverdi (1567 – 1643)
O rosetta, che rosetta (Scherzi musicali, 1607)
Infos complémentaires : 
durée 1h
tarif 8/ 10€