Alexandre Paley, un portrait

Alexandre Paley, un portrait. Tandis que paraît le volume 2 de son intégrale Rameau (La Música), Alexandre Paley est en récital à Paris le 21 mai, Salle Gaveau (20h30), dans un programme Rameau (Suite en mi) et Liszt (extraits des Années de Pèlerinage).
Né en Chisinau, en Moldavie, Alexander Paley a commencé l’étude du piano à 6 ans. Il donne son premier récital à l'âge de 13 ans et à 16 ans, il remporte le Concours National de Musique de Moldavie. Par la suite, il a étudié au Conservatoire de Moscou avec Bella Davidovitch et Vera Gornostayeva, achevant ses études supérieures en 1981. Il a continué de gagner des prix importants, dont le Premier Prix au Concours international Bach de Leipzig en 1984 et le Grand Prix Debut Young Artist (New York) en 1988.
Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Premier volume d'une intégrale Couperin : Ce coffret inaugure une intégrale de l’oeuvre pour clavecin de François Couperin d’un genre nouveau : seront en effet rassemblées autour de ce riche corpus des pièces vocales, des oeuvres de musique de chambre et les Messes d’orgue qui, chacune à leur manière, apporteront un éclairage supplémentaire à la musique pour clavier. Dans ce premier volume, réservé au seul clavecin, Bertrand Cuiller dessine le portrait d’un mystérieux alchimiste : les Ordres choisis ici se jouent de la couleur des sons, des allitérations, des jeux de sens et des parodies, librement inspirés par l’univers du théâtre. Un monde énigmatique dont Bertrand Cuiller possède indubitablement la clé...
  • Premier volume d'une intégrale Couperin : Ce coffret inaugure une intégrale de l’oeuvre pour clavecin de François Couperin d’un genre nouveau : seront en effet rassemblées autour de ce riche corpus des pièces vocales, des oeuvres de musique de chambre et les Messes d’orgue qui, chacune à leur manière, apporteront un éclairage supplémentaire à la musique pour clavier. Dans ce premier volume, réservé au seul clavecin, Bertrand Cuiller dessine le portrait d’un mystérieux alchimiste : les Ordres choisis ici se jouent de la couleur des sons, des allitérations, des jeux de sens et des parodies, librement inspirés par l’univers du théâtre. Un monde énigmatique dont Bertrand Cuiller possède indubitablement la clé...
  • Camille Saint Saëns, Suite algérienne par l'Orchestre Sorbonne Universités. Concert donné le 16 mars 2018 dans le cadre du programme "Au croisement des cultures" au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne.
    Orchestre Sorbonne Université
    Li Jian, direction
     
    Réalisation : Concertclassic.com
    Prise de son : Dodécaphone
    Production : Chœur & Orchestre Sorbonne Université