Journal

Edgar Moreau et Sunwook Kim à Piano 4 **** - Communion beethovénienne

Depuis le temps de ses études en Corée auprès de Dae-Jin Kim (un ancien élève de Martin Canin à la Juilliard School ), la musique de Beethoven occupe une place centrale dans l’univers de Sunwook Kim. Les sonates pour piano étaient très présentes dans le travail avec un professeur dont le pianiste, qui a franchi le cap de la trentaine l’an dernier, loue l’apport dans la « compréhension de la structure des œuvres ». Révélé par les Concours Clara Haskil et de Leeds en 2006, Sunwook Kim devait rencontrer trois ans plus tard à Lucerne Sir András Schiff et se lier d’amitié avec un aîné dont les conseils lui sont très précieux et aident à mieux comprendre la simplicité et le souci de clarté qui distinguent ses interprétations.

Beethoven, inclus dans pratiquement tous ses programmes de récital, en est un témoin privilégié. Un compositeur phare pour Sunwook Kim : «Je suis fasciné par ses symphonies, ses quatuors, et par ses sonates pour piano évidemment ; par sa capacité à toujours repousser les limites formelles, à créer du nouveau ». La musique de chambre de Beethoven constitue une terre d’élection, elle aussi, pour l’artiste coréen. Dès 10-11 ans il a eu l’occasion d’accompagner des instruments archets dans les œuvres du compositeur allemand ; « à 17 ans j’avais déjà joué toutes les sonates pour violon et celles pour violoncelle et piano », se souvient-il.

Sunwook Kim retrouve ces dernières avec d’autant plus de bonheur, les 15 et 16 février au Théâtre des Champs-Elysées, que le passionné de musique de chambre qu’il est dialogue pour l’occasion avec Edgar Moreau, l’un de ses partenaires de prédilection. Fidèle au pianiste coréen depuis le début de la décennie, la saison Piano **** d’André Furno a déjà offert aux deux jeunes musiciens l’occasion de se produire ensemble. « Edgar est un merveilleux violoncelliste, un musicien qui joue de manière très organique, très naturelle, confie-t-il. Je ne ressens que du positif lorsque je fais de la musique avec lui. »

Belle communion beethovénienne que celle qui s’annonce au Théâtre des Champs-Elysées avec, le 15, les 1ère, 2e et 3eSonates et les Variations « Bei Männern, welche Liebe fühlen », suivies le lendemain par les 4e et 5eSonates, complétées par les Variations sur un thème de Judas Maccabée et par celles, op. 66, sur « Ein Mädchen oder Weibchen ».
On n’oubliera pas enfin qu’Edgar Moreau et Sunwook Kim font partie de l’aventure de l’intégrale musique de chambre de Brahms à Piano 4**** cette saison et qu’ils interpréteront les deux Sonates au mois d’avril.

Alain Cochard

Edgar Moreau et Sunwook Kim
Beethoven : intégrale des Sonates pour violoncelle et piano
15 et 16 février 2019 – 20h
Paris Théâtre des Champs-Elysées
www.piano4etoiles.fr

Photo © Julien Mignot (E. Moreau) & DR (S. Kim)

Partager par emailImprimer

Derniers articles