Héloïse Mas, mezzo-soprano - Interview

Interview d'Héloïse Mas, mezzo-soprano, révélation classique de l'Adami. Elle commence sa formation musicale dès son plus jeune âge, tout d’abord en piano puis plus tard en orgue, avant de se tourner résolument vers le domaine de la voix, dans la classe de Robert Boschiero au Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Epinal, ainsi qu’auprès d’Elena Vassilieva à Paris. Elle intègre en 2010 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. 
 
Héloïse fait, en octobre 2013, ses débuts à l’Opéra National de Lyon dans le rôle de Soeur Mathilde dans Le Dialogue des Carmélites de Poulenc, période pendant laquelle elle a eu le plaisir de participer à l’enregistrement de l’album de Joyce Didonato, Stella di Napoli. En mars 2014, elle fait ses débuts à l’Opéra National de Montpellier comme Lazuli dans L’Etoile de Chabrier, dans une production de L’Opéra Jeune.
 
Tout en participant à la production 2014 du European Opera Center à Liverpool, où elle chante Dorabella dans Così Fan Tutte de Mozart, Héloïse prend part au Concert des Jeunes Talents au 14ème Forum d’Art Lyrique d’Arles. 
Interview réalisée le 1er août 2014 à l'église de Cattlar dans le cadre du Festival de Prades.
Plus d'infos sur l'Adami : www.adami.fr

Voir l'air de Sesto « Parto ma tu ben mio » de la Clemence de Titus de Mozart par Héloïse Mas

> Voir l'air « Chanson Bohémienne » de Carmen de Bizet par Héloïse Mas

 
Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Interview PRO - Épisode 3 :  Francis Maréchal, directeur général de la Fondation Royaumont (Royaumont, Val d’Oise)

    Francis Maréchal dispose d'une double formation musicale et économique (1er Prix de flûte de l'ENM de Bobigny et diplômé de l'ESSEC) et est depuis 1985 directeur général de la Fondation Royaumont. Au sein de l'Abbaye de même nom - située dans le Val D'Oise et fondée par Saint Louis au XIIIe siècle - il porte une attention particulière à la rencontre entre les artistes et les publics. 

  • Détail de l'intégrale Debussy publiée par Harmonia Mundi :
    NOCTURNES, JEUX, PRÉLUDE À L’APRÈS-MIDI D’UN FAUNE
    QUATUORS À CORDES / STRING QUARTETS
    LE MARTYRE DE SAINT SÉBASTIEN, LA MER, PRÉLUDE À L’APRÈS-MIDI D’UN FAUNE
    PRÉLUDES / LA MER
    HARMONIE DU SOIR - MÉLODIES
    DEBUSSY ET LE JAZZ / PRELUDES FOR A QUARTET
    SUITE BERGAMASQUE, DEUX ARABESQUES - WORKS FOR PIANO / ŒUVRES POUR PIANO
    LES TROIS SONATES / THE LATE DEBUSSY
    PRÉLUDES. ESTAMPES
    ÉTUDES
  • Le Festival « Pianos, pianos » souhaite mettre en lumière la merveilleuse mécanique sonore du piano, et la diversité des instruments : depuis le début du XIXe siècle, les facteurs et les compositeurs n’ont eu de cesse de l’enrichir et de faire évoluer sa musicalité.
    Durant deux jours, plusieurs générations d’artistes – accompagnés par la Médiathèque Musicale Mahler et la Fondation Royaumont – partageront avec le public leur passion pour le piano et leur approche renouvelée de l’interprétation, fruit de recherches sur des œuvres puisées pour une grande part dans les fonds de pianistes conservés à la Médiathèque Musicale Mahler.
    Edoardo Torbianelli et Claudia Chan, artistes en résidence – Nicolas Hodges, formateur – Benjamin d’Anfray, Laura Fernandez Granero, Luca Montebugnoli, lauréats, présenteront quelques-unes des pages les plus originales ou emblématiques du répertoire pianistique des XIXe et XXe siècles, confrontant les esthétiques et les temporalités dans un esprit d’ouverture et de curiosité.
    Une attention toute particulière sera également portée à la qualité des instruments : pianos romantiques, pianos modernes, pianos préparés, toy piano… Les pianos historiques seront présentés dans un état de conservation et de restauration exceptionnel.
     
    Plus d'infos sur pianos-pianos.fr