Videos

  • Pour l'ouverture de la saison 2020/ 2021 de la Philharmonie de Paris avec l'Orchestre de Paris, Khatia Buniatishvili joue le Concerto n°1 de Beethoven. A la direction musicale, Marin Alsop.

    Répétition avec l'orchestre.

    26 Octobre 2020
  • Clelia Cafiero, que l’on connaît désormais comme assistante de Lawrence Foster à l’Opéra de Marseille, est pianiste de formation et s’est montrée très active en ce domaine avant de prendre la baguette. Membre de l’Orchestre de la Scala de Milan à partir de 2013, c’est là que sa vocation pour la direction s’est affirmée. Reste que l’artiste napolitaine n’a aucunement délaissé le clavier. En janvier dernier, on a par exemple pu l’entendre à la fois soliste et cheffe du Philharmonique de Marseille dans le Concerto en sol de Ravel. Le 12 juin, entourée de solistes de l’Opéra phocéen (Da-Min Kim, Alexandre Amedro, Magalie Demesse, Xavier Chatillon, Jean-René Da Conceicao) elle interprétait le Concerto n° 2 en fa mineur de Chopin dans le Foyer de l’Opéra de Marseille. 

    30 Juin 2020
  • Musique en confinement mais à l’air libre pourtant pour Camille Thomas, comme on peut le constater avec cette vidéo haut-perchée. La violoncelliste a choisi la Danse des Esprits bienheureux de Gluck, page fameuse tirée de l’acte II d’Orphée et Eurydice, une pièce qui figure au programme du disque « Voice of Hope », enregistré avec le Brussels Philharmonic (dir. Stéphane Denève) pour DG. Sous le même label, l’interprète a précédemment signé une tonique et lumineuse version du Concerto pour violoncelle n°1 de Saint-Saëns avec l’Orchestre National de Lille mené par Alexandre Bloch.

    Julien Brocal donne ici la réplique à Camille Thomas. Ancien élève de Maria João Pires, le pianiste, après un disque Chopin (Rubicon) couronné d’un « BBC Music Magazine Award » en 2018, a livré un séduisant programme Ravel/Mompou (Rubicon).

    Plus d’infos sur Camille Thomas

    Plus d’infos sur Julien Brocal

     

    05 Mai 2020
  • Confiné ? Sans doute, mais Adrien La Marca se met en quatre pour interpréter Oblivion, une musique écrite en 1984 par le compositeur argentin pour « Henri IV, le roi fou », film de Marco Bellocchio.

    Reste que l’actualité discographique se situe du côté de la musique anglaise pour l’altiste. Après un admirable récital «English delight », construit autour de la rare Sonate de Rebecca Clarke (1 CD La Dolce Volta / LDV 22), La Marca emporte et illumine un autre chef-d’œuvre méconnu d’outre-Manche, le Concerto pour alto et orchestre (1928, rév. 1961) de William Walton, avec la complicité de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège conduit par Christian Arming. Une interprétation pleine de souffle et de relief, dont l’intensité narrative n’est que renforcée par la présence sur le même disque du très cinématographique On the Reel, du jeune compositeur belge Gwenaël Mario Grisi, et d’arrangements de Roméo et Juliette de Prokofiev. « Heroes » : un titre on ne peut mieux trouvé pour un disque qui parle singulièrement à l’imagination ! (1CD LDV 75)

    Plus d'infos sur Adrien La Marca

    La Dolce Volta

    Musique en confinement

    24 Avril 2020
  • Poème pour violon et orchestre op.25 d'Ernest Chausson par l'Orchestre Philarmonique de Radio France, direction Mikko Franck, avec Anna Tifu (violon)

    Sélection Concertclassic, les meilleures vidéos de musique classique.

    Captation de concert

    17 Juin 2019
  • Missa brevis en si bémol Majeur K 275 de Mozart par l'Orchestre philharmonique et Choeur de Radio France, direction Rinaldo Alessandrini
    Avec Barbara Vignudelli (soprano), Sarah Dewald (alto), Cyril Verhulst (ténor), Grégoire Guérin (baryton)

    Sélection Concertclassic, les meilleures vidéos de musique classique

    Captation de concert

    17 Juin 2019

Pages