Videos

  • Henri-Charles Caget se définit comme « batteur, percussionniste, bruitiste » : de la musique baroque à l’univers de la création contemporaine (il participe au Concert de l’Hostel Dieu comme aux Percussion Claviers de Lyon ou à l’Ensemble Orchestral Contemporain) il s’affirme comme un musicien sans frontières, à qui l’on doit aussi plusieurs spectacles musicaux (BLOK, Suspendre le Temps, Tunnel de soi, etc.) ou encore une collaboration avec Emilie Simon. Pour Concertclassic, il signe une improvisation bruissante et mystérieuse.

    Plus d’infos sur Henri-Charles Caget

    Musique en confinement

    07 Avril 2020
  • Si les Sonates n° 2 (1892-1897) et n° 3 (1897), les Etudes op. 8 (1894-1895) et les Préludes op. 11 (1888-1896) sont souvent joués, quantité de morceaux de jeunesse de Scriabine demeurent très méconnus, tel l’Impromptu en fa dièse majeur op. 12 n°1 (1895). Parmi les plus séduisantes illustrations de la « première manière » d’un compositeur nourri de l’exemple de Frédéric Chopin, devancier plus que tout autre admiré, la pièce séduit immédiatement par la plénitude de ses harmonies et sa générosité mélodique.
    Sous les doigts de Clément Lefebvre, il dévoile un autre aspect de l’art d’un interprète remarqué en 2018 pour un récital Rameau/Couperin d’une rare poésie (1 CD Evidence) :
    Lire l'article 
    Plus d’infos sur Clément Lefebvre

    Musique en confinement
     

    07 Avril 2020
  • La période de confinement est le moment rêvé pour remettre sur le métier certaines partitions et ... pour prendre quelques libertés avec ces bonnes résolutions !
    Petit clin d’œil plein d’humour d’un jeune artiste qui, rappelons-le, a signé un admirable programme Beethoven (1CD Mirare), couronné il y a peu de notre Disque de la Semaine : https://www.concertclassic.com/article/le-disque-de-la-semaine-selim-mazari-joue-beethoven-mirare

    Plus d’infos sur Sélim Mazari

    Musique en confinement

    04 Avril 2020
  • L’univers de Guillaume de Machaut (vers 1300- vers 1377) est cher au cœur de Marc Mauillon. Après un album entièrement consacré au compositeur rémois dès 2013 (« Mon chant vous envoy » - 1 CD Eloquentia, avec Angélique Mauillon, Pierre Hamon & Vivabiancaluna Biffi), le chanteur est revenu à cet auteur dans le cadre d’un étonnant « itinéraire monodique » (Songline – 1 CD Son an ero - https://www.concertclassic.com/article/songline-itineraire-monodique-par-marc-mauillon-le-disque-de-la-semaine).
    Il interprète ici le virelai De bonté, de valour, hymne à la « Dame désirée, richement aournée [...]. De manière, d’atour/De scens, de grace [...]couronnée » 
     Plus d’infos sur Marc Mauillon
    Musique en confinement

     

    04 Avril 2020
  • Avec un total de plus de 550 numéros, la production de sonates de Domenico Scarlatti montre une inépuisable capacité de renouvellement et une liberté d’invention qui ne laissent de fasciner. « Vivi felice » (Sois heureux) écrivit Scarlatti en exergue de l’unique recueil de sonates (K.1 à K.30) publié par ses soins. La formule pourrait aussi bien précéder la Sonate en la majeur K. 212, pièce ivre du bonheur de jouer, d’inventer – et de surprendre ! 

    Plus d'infos sur Kenneth Weiss

    Musique en confinement
     

    03 Avril 2020
  • La complicité de Nahuel Di Pierro et Alphonse Cemin et leurs affinités avec l’univers de Schubert ne sont plus à dire. On leur doit l’une une bouleversante version du Winterreise, enregistrée à l’Athénée en 2017 et publiée chez B Records (LBM 008). Confinement oblige, ils interprètent en facetime « Halt ! », le n° 3 de La Belle Meunière (1823), cycle sur des poèmes de Wilhelm Müller. « Je vois là-bas, entre les aulnes / Un moulin tout blanc / Et le fracas des roues se mêle / Au murmure de l’onde » ...

    Artiste très complet, la basse argentine fait merveille aussi dans le répertoire du tango, comme le prouve l’album « Anclao en París » (Audax Records) qu’il signé l’an dernier.

    Plus d'infos sur Nahuel Di Pierro
    Plus d'infos sur Alphonse Cemin

    Musique en confinement

     

    31 Mars 2020
  • La viole est son double, pourrait-on dire de Marin Marais (1656-1728) en paraphrasant le mot de Camille Bourniquel au sujet de Chopin et du piano. Une viole dont le disciple de Sainte-Colombe a enrichi la littérature de Cinq Livres (parus entre 1686 et 1725). Du dernier, Guido Balestracci interprète ici deux extraits : le bref Prélude en harpègement, très caractéristique de l’écriture de Marais, suivi du Badinage dont l’intitulé traduit l’humeur tendre et gracieuse.

    Site de Guido Balestracci et de l’ensemble L’Amoroso

    Musique en confinement
     

    27 Mars 2020
  • Fichu Coronavirus ! On se réjouissait de savourer la reprise de “L’Amour vainqueur” à l’Opéra de Limoges début avril, spectacle dont Olivier Py a signé le texte, la mise en scène et la musique.
    A défaut, Flannan Obé nous en offre un extrait : La Chanson du Jardinier.
    En version a cappella, confinement oblige.

    Site de Flannan Obé

    Musique en confinement.

     

    25 Mars 2020
  • Méconnu, trop souvent taxé d’austérité – par ceux qui ne l’ont pas écouté ! – Max Reger (1873-1916) laisse une vaste production riche de pages merveilleuses.
    Composée en 1914/1915, la Suite n°2 pour alto solo réunit de la plus séduisante façon l’admiration de l’auteur pour Bach et un lyrisme d’essence très romantique.
    Site de Pierre Lenert

    Musique en confinement.

     

    25 Mars 2020

Pages