Videos

  • A l'occasion de la reprise du Ballet royal de la nuit par l'Ensemble Correspondances, interview de Sébastien Daucé. Commandé par Mazarin au lendemain de la Fronde pour asseoir le pouvoir du jeune Louis XIV, Le Ballet Royal de la Nuit a consacré ce dernier en Roi Soleil. Sébastien Daucé a reconstitué au gré de quatre années de travail et de recherche la partition de ce spectacle hors-normes qui ne fut jamais rejoué après sa création en 1653.
     
    Prochaines dates à Caen, Lille, Luxembourg et Nancy : Plus d'infos
     
     
    12 Octobre 2020
  • Noh-Bach, programme imaginé autour du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach par Frédérick Haas avec le danseur de théâtre Nō Masato Matsuura. « Ce détour par l’Orient, explique Frédérick Haas, permet de prendre du recul, de réagir aux stéréotypes de la musique baroque d’aujourd’hui, à cette récente tradition d’interprétation européenne tout juste retrouvée alors que celle du théâtre Nō est ininterrompue depuis huit cents ans. »

    29 Septembre 2020
  • Interview de Denis Herlin et Cécile Quesney

    Remarquable musicien, chef d’orchestre et compositeur exigeant, Caplet était porté par l’idéal d’un art vocal et instrumental intime, parfois audacieux et très souvent inspiré par le sentiment religieux. Sa personnalité musicale, marquée par celle de Debussy, s’est développée au fil d’une carrière très dense, mais aussi discontinue, partagée entre composition et interprétation. À partir des nombreuses sources disponibles aujourd’hui, le présent volume examine les différentes étapes du parcours de Caplet et les spécificités de son œuvre envoûtante et protéiforme. Enrichies de documents inédits, dont de nouvelles lettres de Debussy, ces contributions dévoilent toutes les facettes d’une figure marquante de la musique française du début du XXe siècle.

    22 Septembre 2020
  • Vers 1846, à l’attention de Pauline Chazaren, une élève qui lui avait été envoyée par Liszt, Frédéric Chopin entreprit d’annoter le Livre I du Clavier Bien Tempéré de Bach – un devancier auquel le Polonais vouait on le sait un véritable culte. Après avoir longtemps dormi dans une collection privée, ce document passionnant paraît aux Editions Symétrie grâce à l’initiative de la Société Française de Musicologie. Grand spécialiste de Chopin, Jean-Jacques Eigeldinger a rédigé le commentaire d’un facsimile qui souligne à quel point la musique de Bach demeurait vivante pour l’auteur des Mazurkas. Il présente ici cette entreprise éditoriale, avec en contrepoint des extraits interprétés par Nathanël Gouin.

    14 Septembre 2020
  • Deux journées de concerts gratuits ouvriront les festivités, suivis de près de 40 concerts à Besançon dans une dizaine de lieux de concerts, et en région à Belfort, Lons-le-Saunier et Dole.
    Rendez-vous du 11 au 20 septembre 2020 !

    Plus d'infos
     

    07 Septembre 2020
  • Du dimanche 6 septembre au samedi 31 octobre, 18 rendez-vous qui reflètent la diversité des formes artistiques : le répertoire de la voix, la création musicale d’aujourd’hui, la danse contemporaine, le spectacle jeune public…

    Programme complet : https://bit.ly/RoyaumontFestival2020

    23 Août 2020
  • Présentation des ensembles invités pour cette édition dédiée à la musique du Saint-Empire : Stravaganza, Clématis, La Rêveuse, Hélène Schmitt avec Artemisia et Luceram, Capella Savaria, Musica Florea
    15 Juillet 2020
  • Clelia Cafiero, que l’on connaît désormais comme assistante de Lawrence Foster à l’Opéra de Marseille, est pianiste de formation et s’est montrée très active en ce domaine avant de prendre la baguette. Membre de l’Orchestre de la Scala de Milan à partir de 2013, c’est là que sa vocation pour la direction s’est affirmée. Reste que l’artiste napolitaine n’a aucunement délaissé le clavier. En janvier dernier, on a par exemple pu l’entendre à la fois soliste et cheffe du Philharmonique de Marseille dans le Concerto en sol de Ravel. Le 12 juin, entourée de solistes de l’Opéra phocéen (Da-Min Kim, Alexandre Amedro, Magalie Demesse, Xavier Chatillon, Jean-René Da Conceicao) elle interprétait le Concerto n° 2 en fa mineur de Chopin dans le Foyer de l’Opéra de Marseille. 

    30 Juin 2020
  • 2021 sera l'anniversaire des 500 ans de la mort de Josquin Desprez ou Josquin des Prés, compositeur franco-flamand.
    L'Ensemble Clément Janequin, sous la direction du haute-contre Dominique Visse enregistre ce compositeur. 
    Découvrez cette musique d'une incroyable beauté !
    Plus d'infos sur l'Ensemble Clément Janequin

    23 Juin 2020
  • Découvrez le Lille Piano Festival en version digitale les 12, 13, et 14 juin 2020. 
    19 concerts en direct ou en différé sur la chaine Youtube du festival :
     

    09 Juin 2020
  • « Un concert merveilleux » commenta un contemporain d’Aliotti en découvrant Il trionfo della morte per il peccato d’Adamo (1677)de Bonaventura Aliotti (vers 1640-vers 1690). On le conçoit sans mal en écoutant le lamento d’Eve « Discioglietevi, dileguatevi » (Dissolvez-vous, libérez-vous), morceau d’une rare prégnance ici chanté par Capucine Keller, par lequel Adam n’écoutant plus la voix de la Raison cèdera aux charmes d’Eve ...

    On aurait dû retrouver Les Traversée baroques en juin au Festival du Haut-Jura, annulé comme tant d’autres. Ce n’est que partie remise, l’ensemble sera présent dans un programmation surprise du Haut-Jura les 19 et 20 septembre prochains, avec entre autres des pages du Polonais Kaspar Förster. Quant au Trionfo d’Aliotti, il est programmé le 25 octobre en clôture du Festival de Lanvellec.

    Plus d’infos sur Les Traversées baroques

    26 Mai 2020
  • L’ensemble Les Traversées baroques fait partie des formations à l’affiche du Festival Résidence / Artistes en Résistance à l’Opéra de Dijon où il donnera (via le streaming) trois concerts les 8, 9 et 10 juin. Fondées en 2008 par Judith Pacquier (dir. artistique) et Etienne Meyer (dir. musicale), Les Traversées baroques aiment à explorer des répertoires méconnus, comme le prouve un très bel enregistrement sorti début avril (2CD Accent) de l’oratorio Il trionfo della morte per il peccato d’Adamo de Bonaventura Aliotti (vers 1640-vers 1690), un frère franciscain mineur originaire de Palerme. Créé en 1677 à Ferrare, son Trionfo offre une musique très expressive portée par un orchestre d’une ampleur et d’une richesse peu communes. Une dimension perceptible dès la Sinfonia introductive, que l’on découvre ici.

    Plus d’infos sur Les Traversées baroques

     

    26 Mai 2020

Pages