Agenda

    EN QUELQUES MOTS :

     

    Combien de compositeurs ont été inspirés par les amants de Vérone dépeints par Shakespeare ? De Vincenzo Bellini à Leonard Bernstein en passant par Hector Berlioz, la liste est longue. Si le Roméo et Juliette de Charles Gounod, créé pendant l’Exposition universelle de 1867, remporte d’emblée un succès populaire, c’est sans doute parce qu’il a traduit le plus finement la pulsion de vie des célèbres amoureux. Quatre duos d’amour, une valse ardente, une musique lumineuse et lyrique : toute la partition frissonne de désir et de fraîcheur. Qui mieux que Thomas Jolly, l’un des plus inventifs metteurs en scène de sa génération, pouvait célébrer cet hymne à la jeunesse ? Après son Eliogabalo de Cavalli en 2016, ce fin connaisseur de Shakespeare signe sa deuxième collaboration avec l’Opéra national de Paris.

    Roméo et Juliette
    Opéra en cinq actes (1887)
    D’après William Shakespeare

    Musique : Charles Gounod - (1818 - 1893)
    Livret : Jules Barbier, Michel Carré

    Direction musicale: Carlo Rizzi

    • Juliette :

      • Elsa Dreisig 17, 20, 23, 26, 29 juin ? 3, 6, 9, 12 juil.

      • Pretty Yende 27, 30 juin ? 4, 7, 11, 15 juil.

    • Stephano :

      • Léa Desandre 17 > 27 juin

      • Marina Viotti 29 juin > 15 juil.

    • Roméo :

      • Benjamin Bernheim 17, 20, 23, 26, 29 juin – 3, 6, 9, 12 juil.

      • Francesco Demuro 27, 30 juin – 4, 7, 11, 15 juil.

    • Tybalt :

      • Maciej Kwaœnikowski

    • Benvolio :

      • Thomas Ricart

    • Mercutio :

      • Huw Montague Rendall 17 > 30 juin

      • Florian Sempey 3 > 16 juil.

    • Pâris :

      • Sergio Villegas Galvain

    • Gregorio :

      • Yiorgo Ioannou

    • Capulet :

      • Laurent Naouri

    • Frère Laurent :

      • Jean Teitgen

    • Capulet :

      • Laurent Naouri

    • Frère Laurent :

      • Jean Teitgen

    • Le Duc de Vérone :

      • Jérôme Boutillier