Agenda

    PORTRAITS ROMANTIQUES
     

    Durée 1h30
    Dès 10 ans

    Orchestre national d’Île-de-France
    Direction Case Scaglione
    Violoncelle István Vardái

    Richard Wagner (1813-1883), Lohengrin, prélude acte I
    Antonín Dvorák (1841-1904), Concerto pour violoncelle en si mineur op. 104
    Richard Strauss (1864-1949), Also Sprach Zarathustra, poème symphonique op. 30

    Le chef principal de l’ONDIF, Case Scaglione, et le violoncelliste István Vardái, font souffler un vent romantique sur le Théâtre de Suresnes. Rendez-vous avec trois œuvres phares de la deuxième moitié du XIXe siècle.

    C’est l’une des plus belles pages de l’histoire de l’opéra : le prélude du pre­mier acte de Lohengrin de Wagner. Une page à la beauté céleste, aux sonorités diaphanes et à la lumière « bleu-argent » pour reprendre les termes de Thomas Mann.

    À cette œuvre qui interroge la place du héros dans la société, fait écho le poème symphonique de Richard Strauss, Ainsi parlait Zarathoustra. Inspirée par Friedrich Nietzsche et son rêve de surhomme, cette partition est l’exacte contempo­raine du Concerto pour violoncelle de Dvoøák.  Le lyrisme ardent et le roman­tisme slave seront mis en relief par István Vardái, étoile montante du violoncelle.