Agenda

    1. ( direction musicale )
    2. ( metteur en scène )
    3. ( interprète )
      Macbeth
    4. ( interprète )
      Lady Macbeth
    5. ( interprète )
      Banquo
    6. ( interprète )
      Macduff
    7. ( interprète )
      La dame d’honneur de Lady Macbeth
    8. ( interprète )
      Malcolm
    9. ( ensemble )
    Programme:
    1. Macbeth

    Opéra en quatre actes (version de 1865)
    Livret de Francesco Maria Piave et Andrea Maffei,d’après la tragédie éponyme de Shakespeare
    NOUVELLE PRODUCTION
    Spectacle en italien, surtitré en français
    Durée de l’ouvrage  2h45 environ
     
    Sur une lande déserte, trois sorcières promettent à Macbeth un destin exceptionnel : il sera roi. Pour réaliser la prophétie tout autant que pour satisfaire l’ambition de son épouse, Macbeth assassine son souverain et son ami. Mais le meurtre appelle le meutre. Pour noyer la culpabilité qui le ronge et faire taire les spectres qui le hantent, Macbeth tue. Jusqu’à ce que le sang répandu le submerge à son tour.

    A l’image de la tragédie shakespearienne originale, l’opéra est tout en noirceur tant dans son sujet que dans son écriture musicale. Ouvrage sur le pouvoir et la perdition, l’intrigue se concentre sur Macbeth et surtout son épouse, figure dominante du drame et pour laquelle le compositeur écrivit l’un de ses plus beaux rôles de prima donna. L’un de ses plus beaux mais également l’un des plus lourds vocalement, exigeant de son interprète à la fois la pleine possession des aigus du premier acte et des qualités de soprano dramatique au quatrième, tout particulièrement pour la célèbre scène de somnambulisme. Toute l’œuvre s’élabore autour de la vénéneuse séduction de Lady Macbeth, magnifique personnage crépusculaire, dont la soif de pouvoir et la puissance maléfique dominent l’intrigue d’un bout à l’autre de l’ouvrage.

    Le théâtre Shakespearien a hanté nombre de musiciens aux XIXe et XXe siècles. Après Macbeth, Verdi y reviendra par deux fois, avec Otello puis Falstaff. Mendelssohn, Berlioz, Richard Strauss  puis Prokofiev, pour ne citer qu’eux, s’en inspireront à leur tour. C’est donc bien à un « parcours Shakespearien » que nous convie Daniele Gatti au printemps 2015 avec, autour des représentations de Macbeth, deux concerts hommage au dramaturge anglais (16 avril et 10 mai).