Agenda

    1. ( direction musicale )
    2. ( metteur en scène )
    3. ( chef de choeur )
    4. ( interprète )
      Narcisse de Brissac
    5. ( ténor )
      Gontran de Solanges
    6. ( interprète )
      L'abbé Bridaine
    7. ( soprano )
      Simone
    8. ( soprano )
      Louise de Pontcourlay
    9. ( interprète )
      La mère supérieure
    10. ( interprète )
      Mme Pichard/ sœur Opportune
    11. ( interprète )
      Le Gouverneur
    12. ( baryton )
      Rigobert
    13. ( interprète )
      Pichard
    14. ( ensemble )
    Programme:
    1. Les Mousquetaires au Couvent

    OPÉRETTE en trois actes sur un livret de Paul Ferrier et Jules Prével, d’après L'Habit ne fait pas le moined’Amable de Saint-Hilaire et Duport. Créée aux Bouffes-Parisiens le 16 mars 1880.

    Fin de saison ébouriffante avec l’une des meilleures opérettes du répertoire. Au siècle du Comte Ory, les genres dramatiques ont volontiers forcé la porte des couvents, qu’il s’agisse de mettre à l’épreuve ou de tourner en dérision les vertus claquemurées. Quant aux compositeurs de théâtre, ils ont trouvé dans les genres sacrés autant de prétextes au raffinement musical qu’à la savoureuse parodie.

    L’opérette parisienne avait conquis l’Europe lorsque Louis Varney prit le relais d’Offenbach avec cette intrigue historique où politique, armée et religion se compromettent. Dans sa province la mieux gardée, la volonté du Cardinal de Richelieu peut-elle s’imposer lorsqu’un abbé rabelaisien décide de favoriser fringants mousquetaires et tendres novices ?

    La Belle Époque fit un triomphe à ces Mousquetaires de haute facture dont Jérôme Deschamps et Laurent Campellone restituent le raffinement, la savoureuse irrévérence et la gaieté communicative.