Agenda

    Lakmé
    Léo Delibes

    Petite sœur des Pêcheurs de perles de Bizet, Lakmé s’inscrit dans la mode orientaliste qui enchanta l’Europe du XIXe siècle.

    DISTRIBUTION

    Sabine Devieilhe | Lakmé 
    Cyrille Dubois | Gerald
    Fleur Barron | Mallika
    Pierre Doyen | Frederick
    Lionel Lhote | Nilakantha
    Erminie Blondel | Ellen
    Charlotte Bonnet | Rose
    Svetlana Lifar | Mistress Benson
    Distribution à compléter

    Laurent Campellone | direction
    Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo
    Chœur de l’Opéra de Monte-Carlo | direction Stefano Visconti

    Opéra chanté en français, surtitré en français

     

    Dès sa création à l’Opéra-Comique au printemps 1883, l’œuvre fit un triomphe auprès du public, séduit par la beauté des mélodies et le dépaysement offert par l’histoire. Il faut dire que l’on n’avait pas lésiné sur les moyens pour rendre tout le luxe d’un exotisme comme on l’aimait à cette époque (on parla à l’époque de 80.000 francs pour les seuls décors). L’histoire est connue : l’amour d’une jeune indienne pour un lieutenant anglais voué à une issue tragique (Puccini saura se souvenir de cette trame quelques années plus tard…). Afin de différencier les deux cultures, Delibes caractérise le monde hindou au moyen de mélismes envoûtants, de couleurs harmoniques et orchestrales orientalisantes. Le célébrissime air des clochettes, qui évoque le destin à venir de Lakmé, reste la scène la plus célèbre mais l’ensemble des airs et duos témoigne d’une belle qualité tant orchestrale que vocale.

    Production Les Grandes Voix