Agenda

    HOMMAGE A ENESCO
    Nicolas Dautricourt - Nguyen Huu Nguyen - Gérard Caussé - Benedict Klöckner - Quatuor Capriccio
    -----------------------------------
    Amphithéâtre - Cité de la musique

    Programme :

    George Enesco
    Aubade

    Jules Massenet
    Méditation de Thaïs
    (arrangement pour violon et cordes de Nicolas Dautricourt)

    Béla Bartók
    Duos pour violons (extraits)

    Eugène Ysaÿe
    Sonate n° 3 "Ballade"

    Gabriel Fauré
    Élégie op. 24
    (arrangement pour violoncelle et cordes d’ Arthur Lamarre)

    Maurice Ravel
    Pavane pour une infante défunte
    (arrangement pour octuor à cordes de Nicolas Dautricourt)

    ENTRACTE

    George Enesco
    Octuor à cordes

    Distribution :

    Nicolas Dautricourt, violon
    Nguyen Huu Nguyen, violon
    Gérard Caussé, alto
    Benedict Klöckner, violoncelle
    Quatuor Capriccio
    Cécile Agator, violon
    Juan Fermin Ciriaco, violon
    Flore-Anne Brosseau, alto
    Samuel Etienne, violoncelle

    Autour de l’Octuor op. 7 d’Enesco, une œuvre complexe et passionnante, Nicolas Dautricourt réunit tout un groupe d’amis musiciens, pour la plupart instrumentistes à l’Orchestre de Paris ou l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

    « Je suis tombé en pâmoison en découvrant cet octuor composé par Enesco à l’âge de 19 ans. C’est un chef-d’œuvre absolu mais qui est peu connu. Il n’en existe que trois enregistrements mondiaux », confie Nicolas Dautricourt. Il élabore autour de cette œuvre dédiée à André Gédalge, qui est alors le professeur de contrepoint d’Enesco, un parcours sonore destiné à dresser un portrait musical de ce compositeur et violoniste virtuose relativement peu connu, formé à Vienne puis à Paris mais aussi influencé par le folklore roumain, et dont le langage musical se caractérise par un lyrisme puissant et une modernité à la fois discrète et exigeante. On y croise donc nombre de personnalités d’importance dans la vie d’Enesco : Fauré, qui fut son professeur, Ravel son ami, ou encore Ysaÿe, qui lui dédia sa Sonate n° 3 pour violon seul.