Agenda

    Le spectacle est reporté à l'Opéra Royal du Château de Versailles.
    Les billets déjà achetés sont garantis dans la nouvelle salle dans la même catégorie.
    Billets à échanger le soir même à l'entrée de la salle.

    Gloire Immortelle !

    Chœur de l'Armée française (direction Aurore Tillac)
    Orchestre symphonique de la Garde républicaine
    (direction François Boulanger)
    Hervé Niquet
    Direction


    Programme
     :

    La Marseillaise de Berlioz
    Grands chœurs de Faust, Carmen
    Grandes pièces symphoniques françaises du XIXe siècle

    Avec la Révolution et surtout l’Empire, la France développe un sentiment national très fort, qui va inspirer les musiques symphoniques et lyriques de tout le XIXe siècle. Les effectifs musicaux considérables mobilisés, les représentations de plein air, une présence accrue des instruments de l’harmonie, créent en France une nouvelle vision musicale que Berlioz représente idéalement dans son audace, son ampleur et ses excès. Dans une époque où la liberté devient le moteur des livrets d’opéra, ces musiques nouvelles, patriotiques et parlant au cœur, touchent un public de plus en plus vaste, qui va emplir les salles symphoniques et les opéras. Des morceaux du répertoire deviennent les favoris du public, et restent jusqu’à nos jours les illustrations les plus fidèles de leur époque : les chœurs de Faust de Gounod et Berlioz résonnent toujours avec la Gloire Immortelle de nos aïeux... et encore plus dans le Château de Versailles, dédié par Louis Philippe "à toutes les Gloires de la France" en 1838. Grand connaisseur des musiques de cette époque, Hervé Niquet ne pouvait trouver meilleurs interprètes que le chœur de l’Armée française et l’orchestre de la Garde républicaine, véritables emblèmes musicaux de la Nation !