Nouvel album de la violoncelliste Camille Thomas consacré à Saint-Saëns et Offenbach

Nouvel album de la violoncelliste Camille Thomas consacré à Saint-Saëns et Offenbach. Interview et images des sessions d'enregistrements au Nouveau Siècle à Lille avec Alexandre Bloch et l'Orchestre national de Lille.
 
Programme de l'album (Deutsche Grammophon) :
 
Saint-Saëns
Concerto pour violoncelle op 33
Mon coeur s’ouvre à ta voix
Suite pour violoncelle et orchestre
 
Offenbach
Barcarolle
Introduction, Prière et Boléro pour violoncelle
Les Larmes de Jacqueline
Je suis Brésilien
 
Partager par emailImprimer

Derniers reportages

  • Découvrez la programmation du Festival d'Aix-en-Provence 2018 !
    Opéras : Ariane à Naxos, L'Ange de feu, La Flûte enchantée, Seven Stones, Didon et Enée, Orfeo & Majnun.
    Concerts : Sabine Devieilhe, Stéphane Degout & Alain Planès, Le Quatuor Français, Chants du voyageur, Tabea Zimmermann, Orpheus XXI, Jorge Pardo Trio, Divertimento à trois, Orchestre des Jeunes de la Méditerranée.
    Académie : Viva amore, Cacher la profondeur, Trio Sora, Résidence Mozart, Andreea Soare & Florian Caroubi, Alphonse Cemin, Prix Gabriel Dussurget, l'Académie célèbre ses 20 ans, Orchestre des Jeunes de la Méditérranée.
     
    Plus d'infos sur festival-aix.com
  • Interview de Manuel Vioque-Judde, alto, Révélation Classique Adami 2017.
    Né en France en 1991, Manuel est actuellement un des altistes les plus prometteurs de sa génération. Il est récompensé aux deux plus prestigieux concours d’alto, remportant en 2014 le 2e prix au Concours Primrose à Los Angeles, puis en 2016 le 2e prix du Concours Tertis à l’Île de Man. Aussi à l’aise en concerto qu’en musique de chambre, il est invité par de nombreux orchestres en France, en Allemagne, en Italie, en République Tchèque, aux États-Unis, au Venezuela et s’illustre sur les scènes les plus prestigieuses. En 2015 son premier CD « Viola Reflections » paru dans la collection Jeune Soliste de la Fondation Meyer est salué par la critique comme un « fantastique enregistrement de musique anglaise ». Son éducation musicale commence avec la pratique intensive du chant à la Maîtrise de Radio France. Il poursuit ses études d’alto au CNSMDP dans la classe de Jean Sulem. Chaque été il rejoint la Seiji Ozawa International Academy. En 2017, il est nommé lauréat de la Fondation Banque Populaire.

    Vidéo réalisée par l'agence 3foisC

  • Interview de Nicolas Ramez, cor, Révélation Classique Adami 2017.
    Nicolas débute le cor avec François Mérand au CRR de Nantes. A l’âge de 11 ans, il gagne le premier prix du concours Wassermassons « cor petites mains ». En 2011, il obtient le second prix au Concours International de Brno puis en 2016 remporte le 3e prix du concours international de l'ARD de Munich. A 16 ans, il est admis au CNSM de Paris, dans la classe d’André Cazalet où il obtient son Master. Apprécié pour ses qualités de chambriste, Nicolas a été invité à se produire au sein de la « Folle Journée Camerata » fondée par René Martin en 2014, avec laquelle il a eu l’occasion de participer à « La Folle Journée du Japon » et « La folle Journée de Nantes ». Depuis janvier 2016, il occupe le poste de premier cor solo au sein de l’orchestre de chambre de Paris. Il continue également de s’investir dans divers projets notamment avec l’ensemble Ouranos, quintette à vent soutenu par la fondation Singer-Polignac, avec lequel il participe à de nombreuses manifestations musicales à travers la France.

    Vidéo réalisée par l'agence 3foisC

  • Interview d'Ambroisine Bré, mezzo-soprano, Révélation Classique Adami 2017.
    Ambroisine, mezzo-soprano, se découvre très tôt une passion pour le chant. Des disques de la Callas aux vocalises d’une grand-mère passionnée de chant lyrique, elle s’initie à l’art du beau chant dès son plus jeune âge. En 2013, elle intègre le CNSMDP dans la classe d'Y. Sotin et se perfectionne auprès de grands maîtres comme M. Plasson, S. Koch, J.Van Dam, T. Berganza, A. Le Bozec, S. Manoff...
    Elle est souvent amenée à travailler avec E. Ruggieri, P-M.Durand, K. Beffa, J. Farjot, ou O. Sallaberger. En 2015, elle est chérubin dans Les Noces de Figaro de Mozart, A. Kossenko « Les Ambassadeurs » puis elle chante aux côtés de S. Devieilhe, A. Buet et R. Getchell dans un programme Brahms.
    Elle se distingue également lors de concours comme Marmande, les Saisons de la Voix, UPMCF. Enfin, elle remporte quatre prix, notamment le 1er prix du jury, lors du Paris Opéra Compétition 2017. Décembre prochain, on pourra l’entendre à l’Opéra Royal de Versailles dans Alceste de Lully, C. Rousset Les Talents Lyriques.

    Vidéo réalisée par l'agence 3foisC

  • Interview de Marianne Croux, soprano, Révélation Classique Adami 2017.
    Marianne commence le chant à l’âge de quinze ans. En 2011, elle est admise au CNSM de Paris dans la classe de Chantal Mathias. En 2015, elle profite d’un échange avec la Manhattan School of Music de New York pour travailler avec Mignon Dunn. À l’opéra, Marianne chante Gretel (Hansel et Gretel, Humperdinck), Constance (Dialogues des Carmélites, Poulenc), Louise de Vilmorin (La Carmélite, Hahn), Sophia Schliemann (Iliade l’amour, Jolas), La cinquième servante (Elektra, Strauss), Frasquita (Carmen, Bizet), La jeune femme (Reigen, Boesmans). Elle est invitée à se produire à la Philharmonie de Paris, Radio France, The Grange Festival, chante sous la direction de Hartumut Haenchen, David Reiland, Raphaël Pichon, Emmanuelle Haïm, Cornelius Meister, Jean-Luc Tingaud et Jean Deroyer. Durant la saison 2016/2017, elle est membre du Studio de l’Opéra de Lyon puis entre en résidence à l’Académie de l’Opéra de Paris en septembre 2017.
     
    Vidéo réalisée par l'agence 3foisC
  • Interview de Kaëlig Boché, ténor, Révélation Classique Adami 2017.
    Originaire de Bretagne, Kaëlig Boché découvre le chant lorsqu’il est enfant grâce au Chœur d’Enfants de Bretagne. Il se forme dans les conservatoires de région de Rennes et Paris avant d’être reçu au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il poursuit désormais sa professionnalisation. Son parcours musical se jalonne de nombreuses et diverses expériences allant de l’opéra à la musique contemporaine (Festival Messiaen, Festival de Lagrasse, Jeunes Talents, Festival de la Lucerne, Ensemble Akademia, Séquenza 9.3 etc). Il se produit aussi régulièrement en récital avec les pianistes Thomas Tacquet, Tanguy de Williencourt ou Adam Laloum. Kaëlig réalise la création d’œuvres des compositrices Isabelle Fraisse et Rania Awada ainsi qu’un opéra de Julien Le Hérissier. Cette saison il sera Uriel dans La Création de Haydn sous la direction de David Reiland à Notre Dame de Paris et est en préparation de concerts et enregistrements autour des commémorations de la Grande Guerre.
     
    Vidéo réalisée par l'agence 3foisC