Agenda

  • Songes, visions de rêves, poèmes d'espace avec Emmanuel Pahud

    Dimanche
    10
    juin
    2018
    16:00
    Auditorium de Lyon
    Emmanuel Pahud
    Réservez !
    Tel: 
    04 79 33 42 71
    1. ( flûte )
    2. ( direction musicale )
    Programme:
    1. Prélude à l'après-midi d'un faune

      (
      arrangement
      )
    2. Création

    3. La Nuit transfigurée, version pour orchestre

    4. Symphonie de chambre op 110a

    Ces musiques du XXe et du XXIe siècle, inspirées de poèmes, déploient l’éventail chatoyant des rêves, de l’infini. Sous la direction de Nicolas Chalvin, Emmanuel Pahud et l’Orchestre des Pays de Savoie convoquent la magie debussyste du « Prélude à l’après-midi d’un faune » d’inspiration mallarméenne, avant la création mondiale d’une œuvre de Christian Rivet, dédiée à son complice et partenaire musical de longue date. Le Japon, son art mesuré du peu, du moins et du silence, de la trace et du souffle, ses Haïku, l’ont fortement inspiré. Ce thème du songe ne peut trouver meilleure conclusion qu’un chef d’œuvre nocturne interprété à Chambéry et Lyon. La Nuit transfigurée qu’Arnold Schönberg composa pour sextuor à 25 ans sur un poème de Richard Dehmel, est un chef-d’œuvre de l’ultime romantisme. L’extraordinaire maîtrise dans l’expression des émotions, parallèlement au passage des ténèbres vers l’aurore, en fit rapidement une œuvre célèbre (malgré le scandale de la création), dont Schönberg réalisa l’arrangement pour orchestre. Pour le concert de création à la MC2 Grenoble, c’est le thème d’Eros et Thanatos qui sert de fil conducteur au concert qui s’achèvera avec la Symphonie de chambre opus 73a, dans la version de Rudolf Barshaï. Cette orchestration du Troisième quatuor de Chostakovitch, chef-d’œuvre d’influence beethovenienne rapidement censuré, respire l’émotion et l’énergie que le compositeur souhaite donner à sa musique de chambre au sortir de la guerre, à l’opposé des grandes célébrations triomphales de la victoire.