Agenda

    Pelléas et Mélisande - VERSION CONCERT

    de Claude Debussy

    Le plus troublant des drames amoureux du répertoire français où l’art poétique du mot chanté est porté à un haut niveau d’exigence. 

    Guillaume Andrieux Pelléas
    Sabine Devieilhe Mélisande
    Jean-François Lapointe Golaud
    Sylvie Brunet-Grupposo Geneviève
    Luc Bertin-Hugault Arkel
    Jennifer Courcier Yniold
    Virgile Ancely Le médecin

    Benjamin Levy direction
    Orchestre de Chambre Pelléas
    Jeune Chœur de Paris

    En 1893, au moment même où il était absorbé par ses recherches pour trouver une forme musicale où les personnages chanteraient « naturellement », Debussy assista avec son ami Mallarmé à l’unique représentation de la pièce de Maeterlinck. Ce fut pour lui une révélation car il trouva dans la prose du poète comme dans cette atmosphère de rêves, l’écho de ses propres quêtes. 

    L’opéra auquel il s’attèle dans la foulée sur ce même texte sera le terrain privilégié de son nouveau traitement lyrique de la « matière littéraire », où le musicien fait alterner folle sensualité et violence inouïe. Mais la langue ne fait pas tout dans cette œuvre à part. 

    L’orchestre y est merveilleux, autant par ses fulgurances que par sa discrétion à accompagner, à souligner, à porter chaque mot. Au final, l’ouvrage offre de l’humanité un spectacle désolant, d’où sont exclus l’espoir et la rémission. Même l’innocence des amoureux ne trouve ici grâce. 

    Mais quelle œuvre ! Par sa force et sa modernité, elle est de celles qui ont « frayé un chemin que d’autres pourront suivre » comme le prophétisait son auteur.