Agenda

    Qui a composé une « Ode triomphale », exécutée par 1200 musiciens en 1889 pour célébrer le centenaire de la Révolution Française au Palais de l’Industrie devant 22000 spectateurs ? La presse fut unanime et enthousiaste. Camille Saint-Saëns écrivit : « Il fallait plus qu’un homme pour chanter le centenaire, à défaut d’un dieu impossible à rencontrer, la République a trouvé une muse ». C’était Augusta Holmès.

    Cette musicienne composa plusieurs symphonies, sept poèmes symphoniques, pas moins de 180 mélodies, et même un opéra «La Montagne noire »qui fut donné     à l’Opéra de Paris de son vivant. Elle côtoya Richard Wagner et César Franck qui furent ses maîtres, Charles Gounod, Hector Berlioz, Stéphane Mallarmé, Alfred de Vigny     (son parrain), Henri Regnault (qui la représenta victorieuse et poitrine nue dans    Thétis apportant à Achille les armes forgées par Vulcain, ce qui, en 1866, valut le Prix de Rome au peintre mais déclencha aussi un des premiers scandales autour d’Augusta), Catulle Mendes (qui était déjà marié mais avec qui elle eut néanmoins cinq enfants !!), Franz Liszt, Camille Saint-Saëns, pour ne citer qu’eux...

    Femme au destin hors norme, d’un caractère passionné et charismatique,  d’un tempérament très sensuel, compositrice que la démesure n’a jamais effrayée, elle écrivait elle-même les textes de ses mélodies et opéras. Découvrons, à travers ce spectacle musical, le récit de la vie d’une femme libre, à la personnalité? indomptable, et d’une compositrice audacieuse reflétée par ses plus belles mélodies.

    Aurélie Loilier a conçu et écrit ce spectacle qui s’articule autour d’œuvres majeures et inédites minutieusement étudiées et sélectionnées à la BNF.