Agenda

    Péter Eötvös
    Alle vittime senza nome création française
    DoRéMi - Concerto pour violon n° 2

    Béla Bartók
    Suite de danses
    Le Prince de bois

    Orchestre de Paris
    Péter Eötvös, direction

    Patricia Kopatchinskaja, violon

    Pour fêter ses 75 ans, Péter Eötvös construit son programme en un diptyque purement hongrois : deux de ses œuvres puissamment expressives face à deux partitions féeriques et enjouées issues du « folklore imaginaire » de Bartók.

    Le Concerto pour violon no 2 – au titre malicieux de DoRéMi - de Péter Eötvös, composé pour la violoniste Midori, est repris ici par un des grands noms de l’archet d’aujourdhui, Patricia Kopatchinskaja. En 2016, Eötvös a dédié une partition d’une grande force aux nombreux migrants embarqués sur de frêles embarcations pour fuir leur pays et qui sont mort noyés avant de pouvoir atteindre les côtes italiennes. La création française de cet hommage « aux victimes anonymes » est un manifeste contre l’oubli. La Suite de danses de Bartók s’inspirant des folklores arabe, roumain ou hongrois et la magie orchestrale du Prince de bois répondent à Péter Eötvös sur une note féerique et enjouée. « Bartók parle la langue maternelle absolue de la musique, une langue que je parle en tant que compositeur et chef d’orchestre », aime à rappeler ce dernier. Eötvös-Bartók : l’accord parfait.