Agenda

    1. ( direction musicale )
    2. ( metteur en scène )
    3. ( chorégraphe )
    4. ( ténor )
      Bababeck, grand vizir
    5. ( basse )
      Le Grand-Mogol
    6. ( interprète )
      Saëb, officier
    7. ( ténor )
      Kaliboul, eunuque
    8. ( interprète )
      Xaïloum, amoureux de Balkis
    9. ( soprano )
      Maïma, jeune bouquetière
    10. ( interprète )
      Balkis, marchande d'oranges
    11. ( interprète )
      Périzade, fille de Bababeck
    Programme:
    1. Barkouf ou un chien au pouvoir

    Un chien, pour la plus grande joie d'une population qui n'en pouvait plus de la tyrannie exercée par ses précédents vice-rois qu'elle avait pris l'habitude de défenestrer, se retrouve à la tête d'une ville. Grâce à lui et avec l'aide d'une jeune adolescente qui interprète ses grognements et aboiements, il semble qu'enfin le pouvoir s'humanise... « Étrange ouvrage, qui bien que se déroulant en Inde, le pays des fables et de la fantaisie, constitue une dérision perpétuelle de l'autorité souveraine de tous les temps, de tous les pays », tel fut le jugement de la censure, à l'automne 1860, à la lecture du livret d'Eugène Scribe... Ajoutons des cabales à l'encontre de Jacques Offenbach (1819-1880), des dissensions parmi les chanteurs, les conditions de la création de Barkouf ont été exécrables. Bien que le succès fut cependant au rendez-vous, cela n'empêcha pas cet opéra de disparaître durant plus de cent-cinquante ans.