Journal

Patrick Wibart à Jeunes Talents et à l’Orchestre national de Lille – Le serpent à travers les siècles

Avec ses collègues Vianney Desplantes, Jean Daufresne, et Corentin Morvan, Patrick Wibart (photo) forme le quatuor Opus 333, étonnant ensemble de saxhorns (1) ; un instrument aujourd’hui totalement abandonné par les facteurs français mais que les quatre jeunes instrumentistes ont remis au goût du jour grâce au fabricant suisse Willson - qui a spécialement conçu pour eux le « Willsax ».(2)

Tubiste de formation, Patrick Wibart s’est dès ses études passionné pour les instruments oubliés : saxhorn, euphonium, ophicléide ou serpent, un instrument qu’il découvrit au CNSM de Paris avec Michel Godard et sur lequel il se perfectionna par la suite au CRR de la rue de Madrid auprès de Jean Tubéry et Serge Delmas. Né au XVIe siècle, très utilisé dans la musique d’église, le serpent est demeuré en usage jusqu’au XIXe siècle. C’est le visage baroque de l’instrument que P. Wibart met en valeur dans le cadre de la saison Jeunes Talents, le 14 janvier à Saint-Louis-en-l’Île, à l’occasion d’un concert pour lequel il bénéficie de la complicité de Marie Van Rhijn à l’orgue dans des pages de Louis et François Couperin, Boismortier et Corrette : dépaysement sonore assuré !

Benjamin Attahir © Universal Music

Instrument du passé que le serpent ? Sûrement pas avec un interprète aussi talentueux et enthousiaste que P. Wibart qui a su amener des créateurs d’aujourd’hui à s’intéresser à lui, tels Gérard Pesson et Aurélien Dumont. Benjamin Attahir – compositeur et violoniste né en 1989 avec lequel P. Wibart a fondé l’Ensemble ÆNEA en 2012 – a pour sa part élaboré Adh-dhohr, un concerto pour serpent et orchestre fruit d’une co-commande de l’Orchestre National de Lille et de l’Orchestre d’Auvergne. Le moment est venu de découvrir cet ouvrage en création, les 25, 26 et 27 janvier à l’Orchestre National de Lille. Et pour entourer l’ouvrage d’Attahir, Alexandre Bloch conduira la 7èmeSymphonie « Le Midi » de Haydn et l’inoxydable 5ème de Beethoven : singulier contraste !

Alain Cochard

logo signature article

(1) Voir la vidéo : www.concertclassic.com/video/opus-333-quatuor-de-saxhorns / Opus 333 a signé un bel album « Matriochka » (Tchaïkovski, Dvorak, Moussorgski, Glinka, Tomasi) pour le label Klarthe
 (2) willson.ch/en/home

Patrick Wibart, serpent ; Marie Van Rhijn, orgue
Œuvres de L. et F. Couperin, Boismortier, Corrette
14 janvier 2017 – 12h 30
Paris – Eglise Saint-Louis-en-l’Île (75004) – entrée libre
jeunes-talents.org/saison/concert/986/serpent_et_orgue_fantaisies_en_duo
 
Patrick Wibart, serpent ; Orchestre National de Lille, dir. Alexandre Bloch
Œuvre de Haydn, Attahir, Beethoven
25 janvier (20h, Théâtre de Boulogne-sur-Mer), 26 janvier (20h, Nouveau Siècle de Lille), 27 janvier 2017 (20h, Cité de la Musique et de la Danse de Soisson)
www.onlille.com/saison_17-18/concert/la-cinquieme-de-beethoven/

Photo © DR

Partager par emailImprimer

Derniers articles