Journal

L’Orchestre de Cincinnati et Louis Langrée à la Seine Musicale – Accord parfait

La présence très remarquée de Louis Langrée à la fin de la saison passée à la tête de l’Orchestre National de France – pour la première fois dans la carrière du chef –  s’est illustrée autour du thème de Pelléas et Mélisande : représentations de l’ouvrage de Debussy au théâtre des Champs-Elysées (1), exécution du monumental poème symphonique de Schœnberg à Radio France (2). L’enregistrement de la musique de scène de Fauré faisait également partie du projet : on l’entendra dans le cadre d’une diffusion de la pièce de Maeterlinck sur France Musique en décembre prochain (3).

Beau cadeau d’une rentrée très riche sur le plan symphonique, Louis Langrée et le Cincinnatti Symphony Orchestra terminent leur grande tournée européenne, commencée le 25 août au Festival d’Edimbourg, par trois concerts (sur deux journées) à la Seine Musicale dans le cadre d’un « Îlot America America ».
Par parenthèse, m’est d’avis que, si l’on se place du point de vue d’un public encore à conquérir pour ce nouveau lieu de l’Ouest parisien, la multiplication à tout va de ces «îlots » pourrait bien finir par former un archipel passablement illisible ...

Une exceptionnelle complicité humaine et artistique promet en tout cas de s’illustrer, les 8 et 9 septembre, avec la venue de Langrée et des musiciens américains. Le chef a vite trouvé ses marques à Cincinnati après son arrrivée en septembre 2013. Treizième directeur musical d’une phalange née au mitan des années 1890 – et qui a entre autres connu Stokowski, Ysaÿe, Reiner, Goossens, Schippers, Gielen ou P. Järvi –, le Français a noué une relation privilégiée avec elle. Accord parfait dont témoignait en février dernier – en cours de deuxième mandat donc – le renouvellement du maestro pour un troisième jusqu’en 2022. Il est des signes qui ne trompent pas ...

© Louis Langrée et le CSO © CSO

Entre Europe et Etats-Unis, les programmes choisis par Langrée (par ailleurs patron du Mostly Mozart Festival à New York) sont à l’image du parcours d’un des plus grands musiciens français d’aujourd’hui.
Guère courante chez nous – il est tellement plus commode de ressasser ad nauseam les Danses de West Side Story ... –  la suite symphonique On the Waterfront de Bernstein précède, le vendredi, le non moins rare – et beau – Lincoln Portrait de Copland, ouvrage de 1942 dont Lambert Wilson sera le récitant. Grand classique en seconde partie avec la 5èmeSymphonie de Tchaïkovsky.

On ne se régalera pas moins le lendemain (à 15h30 et 19h30) de l’inoxydable « Nouveau Monde » de Dvorak, qui tiendra compagnie à Gershwin et son Américain à Paris. L’ouvrage n’a plus besoin d’être présenté ? Il promet toutefois de créer la surprise avec la création mondiale de l’édition critique établie par le musicologue Mark Clague (à la lumière d’un enregistrement réalisé par le compositeur en 1929). Ses principales caractéristiques consistent à attribuer une hauteur de note bien définie aux sirènes de taxi, et à rétablir une orchestration plus jazzy que celle que l’on connaît. Que le CSO en donne la première audition n'est pas pour étonner : une longue complicité unit l'orchestre à cet ouvrage puisque Gershwin avait fait le déplacement à Cincinnati en mars 1929 pour assister à une exécution sous la baguette de Fritz Reiner.

Enfin, on n’oublie pas la tradition chambriste qui règne parmi les membres du CSO. Elle s’illustrera dès le 7 septembre, manière de prélude aux deux journées à la Seine musicale, par un superbe programme Bruch, Mahler, Schnittke et Schulhoff de l’Ensemble de chambre du CSO à l’auditorium du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

Alain Cochard

logo signature article

(1) www.concertclassic.com/article/pelleas-et-melisande-au-theatre-des-champs-elysees-quai-des-brumes-compte-rendu

(3)Materlinck/Fauré : Pelléas et Mélisande
Mélisande : Leslie Menu
Pelléas : Thibault Vinçon
Golaud : Denis Podalydès
Arkel : Michael Lonsdale
Geneviève : Ludmila Mikaël
Le médecin : Michel Robin
Yniold : Clara Noël
Les servantes : Cécile Bouillot, Cécile Brune, Claude Mathieu
Le portier : Gabriel Dufay
Diffusion sur France Culture courant décembre 2017
 
Cincinnati Symphony Orchestra, dir. Louis Langrée / Lambert Wilson (récit.)
Œuvres de Bernstein, Copland, Gershwin, Tchaïkovsky, Dvorak
8 septembre 2017 – 20h30
9 septembre 2017 – 15h30 et 19h30
La Seine Musicale – Auditorium
www.concertclassic.com/les-prochains-concerts?fulltext_search=seine%20musicale
 
Ensemble de chambre du CSO
Œuvres de Bruch, Mahler, Schnittke, Schulhoff
7 septembre 2017 - 20h
Musée d’art et d’histoire du Judaïsme / Auditorium
www.mahj.org/fr/programme/ensemble-de-chambre-du-cincinnati-symphony-orchestra-74229

Photo Louis Langrée © Benoît Linero

Partager par emailImprimer

Derniers articles