Journal

Laurent Wagschal au Festival Chopin de Bagatelle - Ces chers Français - Compte-rendu

laurent wagschal 2014

« L’Invitation à la valse » est au menu du 31eFestival Chopin avec, comme fil d’Ariane, les Valses de Polonais autour desquelles chaque interprète tisse le programme de son récital. Ce concert dominical convie Laurent Wagschal dont on connaît les beaux enregistrements consacrés à la musique française, mais que l’on entend peu en soliste chez nous.
 
Ses Chopin filent droit leur chemin avec un rubato très étudié et une recherche de la polyphonie et qui l’emportent sur la sensibilité immédiate (Nocturnes op. 62, Barcarolle). Ce jeu franc, profond, sans défaut stylistique, architecturé, très contrôlé (Wagschal ne se séparera à aucun moment de ses partitions), laisse peu de place à l’improvisation (3èmeImpromptu, Trois Valses op. 64). On apprécie en revanche la densité de son et la fluidité du propos.
 
Il faudra davantage chercher son miel dans une exécution très inspirée, subtile et caressante, du Sixième Nocturne de Fauré, ou encore de la Valse-Caprice op. 30 n° 1, morceau virtuose dans la lignée de Saint-Saëns. Les deux pages de Gabriel Pierné (Nocturne en forme de valse et Etude symphonique) offrent un visage tour à tour nostalgique et d’une puissance orchestrale d’un compositeur oublié et très bien défendu ici – rappelons que Laurent Wagschal a signé beau récital Pierné pour le label Timpani. Les deux bis (un extrait des Pièces romantiques de Florent Schmitt et une valse de Grieg) apportent une note propre à l’esprit d’un pianiste qui sait sortir des sentiers battus.

Le Festival Chopin s'achève comme de coutume le 14 juillet, mais la musique reste présente jusqu'à la rentrée à l'Orangerie du Parc de Bagatelle, d'abord avec l'Octuor de France (du 17 juillet au 15 août), puis avec Les Solistes à Bagatelle (du 30 août au 14 septembre)
 
 
Michel Le Naour
 
Paris, Orangerie du Parc de Bagatelle, 6 juillet 2014

Photo © Jean-Baptiste Millot

Partager par emailImprimer

Derniers articles